Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Sainsbury's et Asda font d'autres concessions pour sauver leur fusion

Publié le

LONDRES (Reuters) - Les chaînes britanniques de supermarchés Sainsbury's et Asda, soucieuses d'obtenir le feu vert des autorités à leur projet de fusion, se sont engagées mardi à mettre en oeuvre des baisses de prix représentant un milliard de livres par an au bout de la troisième année suivant la finalisation de leur rapprochement.

Sainsbury's et Asda font d'autres concessions pour sauver leur fusion
Les chaînes britanniques de supermarchés Sainsbury's et Asda, soucieuses d'obtenir le feu vert des autorités à leur projet de fusion, se sont engagées mardi à mettre en oeuvre des baisses de prix représentant un milliard de livres par an. /Photo d'archives/REUTERS/Phil Noble
© Phil Noble

Les entreprises citées

Pour sauver leur proposition de mariage de 7,3 milliards de livres (8,5 milliards d'euros), qui a été fortement critiquée par les autorités de régulation, les deux groupes ont également promis de céder des magasins et des stations essence, sans toutefois fournir de chiffres en la matière.

A la Bourse de Londres, le titre Sainsbury's gagnait 2,40% à 241 pence vers 12h00 GMT, quatrième plus forte hausse de l'indice FTSE, lui-même en progression de 0,64% et deuxième progression la plus marquée de l'indice regroupant les valeurs européennes liées à la distribution (+1,27%).

L'action avait dévissé le 20 février à la suite de l'avis provisoire d'un avis provisoire la Competition and Markets Authority (CMA), l'autorité britannique de la concurrence, qui n'était guère de bon augure pour le projet de fusion.

Cette autorité avait déclaré que la volonté d'acquisition d'Asda, filiale de Walmart, par Sainsbury's pourrait être purement et simplement bloqué ou, pour être validée, nécessiter la vente d'un grand nombre de magasins, voire de l'une des deux marques.

A l'époque, Sainsbury's et Asda s'étaient dit en désaccord avec ces conclusions. En proposant des concessions, les deux groupes tentent cependant de répondre aux inquiétudes de la CMA.

Sainsbury's et Asda ont annoncé mardi qu'ils investiraient 300 millions de livres la première année de leur fusion et 700 millions supplémentaires au cours des deux années suivantes, afin de réaliser des économies de coûts.

Les deux groupes avaient déjà promis de baisser d'environ 10% les prix des "articles quotidiens" grâce à des économies réalisées auprès de leurs fournisseurs, mais n'avaient pas préciser l'impact de cette mesure en valeur.

Un examen indépendant sur les prix sera effectué et les résultats seront rendus publics, ont dit les deux groupes.

Sainsbury's a également promis de plafonner sa marge bénéficiaire brute pour l'essence à 3,5 pence par litre pendant cinq ans, tandis qu'Asda s'est engagé à maintenir sa stratégie tarifaire actuelle.

Sainsbury's et Asda se sont également engagés à régler dans les 14 jours les factures des petits fournisseurs.

(James Davey; Claude Chendjou pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle