Sainbury a fait mieux que Tesco au 2e trimestre 2013-2014

LONDRES (Reuters) - Tesco, numéro un de la distribution en Grande-Bretagne, a fait état de ventes inchangées sur son marché intérieur sur son deuxième trimestre fiscal, le milliard de livres (1,2 milliard d'euros) investi pour y relancer son activité n'ayant pas encore porté ses fruits.

Partager
Sainbury a fait mieux que Tesco au 2e trimestre 2013-2014

En revanche J Sainsbury, le numéro trois, a annoncé une hausse de 2,0% (hors essence) de ses ventes à magasins constats, à la faveur de bonnes performances commerciales de ses supermarchés de proximité et de ses activités en ligne.

Tesco, troisième distributeur mondial derrière Wal-Mart et Carrefour, est engagé depuis un an et demi dans un plan de redressement en Grande-Bretagne, où le groupe réalise les deux tiers de ses bénéfices.

Une stabilité des ventes à magasins constants - ceux ouverts depuis au moins un an - sur les 13 semaines au 24 août, deuxième trimestre de l'exercice fiscal 2013-2014, représente un progrès par rapport au repli de 1% subi au premier.

Les analystes financiers avaient anticipé des ventes à magasins constants comprises entre -0,5% et un niveau inchangé.

Sur les six mois au 24 août, le bénéfice opérationnel de Tesco a reculé de 7,6% à 1,59 milliard de livres, chiffre conforme aux attentes du marché.

La progression des ventes constantes de Sainsbury sur les 16 semaines au 28 septembre, deuxième trimestre de l'exercice fiscal 2013-2014, est conforme aux attentes des analystes, dont la fourchette de prévisions allait de +1,5% à 2,8%.

Elle intervient après une augmentation de 0,8% de ses ventes au premier trimestre et constitue une 35e hausse d'affilée des ventes sous-jacentes.

Sainsbury est le numéro trois du secteur en Grande-Bretagne derrière Tesco et Asda, filiale de Wal-Mart.

La part de marché de Sainsbury, qui talonne Asda, s'est établie à 16,6%, un plus haut de près de 10 ans.

D'après le cabinet d'études spécialisé Kantar Worldpanel, Sainsbury est le seul des "quatre grands" du secteur de la distribution en Grande-Bretagne, une liste qui comprend également Morrisons, à avoir augmenté sa part de marché sur l'année écoulée.

Neil Maidment, Benoît Van Overstraeten pour le service français, édité par Véronique Tison

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Nouveau

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS