L'Usine Aéro

Sagem lance un nouveau système de navigation pour l’aviation commerciale

Olivier James , ,

Publié le

A l’occasion du salon du Bourget, la filiale du groupe Safran présente un système de navigation destiné à l’aviation commerciale. Issu du spatial et du militaire, il devrait permettre au groupe de gagner des parts de marché face à ses concurrents.

Sagem lance un nouveau système de navigation pour l’aviation commerciale

Avec des "si", on peut mettre Paris en bouteille. Avec Sagem (groupe Safran), on peut nicher un pendule de Foucault dans un avion. Le principe physique de cette vaste installation - visible au Musée des Arts et Métiers – est identique à celui du minuscule dispositif au cœur de nouveau système de navigation destiné à l’aviation commerciale que Sagem lance pour cette 51ème édition du salon du Bourget : un gyroscope résonnant hémisphérique (GRH).

L’intérêt de ce senseur vibrant, guère plus imposant qu’un dé à coudre et ressemblant à un petit champignon métallique ? C’est une solution idéale pour la navigation inertielle, qui permet à n’importe quel moyen de transport de se positionner sans l’aide des satellites. Un outil précieux dans les zones non couvertes par le GPS ou pour offrir un système de navigation complémentaire. Le système Skynaute que lance Sagem – composé de trois GRH et de trois accéléromètres pour décrire le déplacement de l’aéronef – se veut plus performant, plus robuste et plus économique que les systèmes de navigation inertielle existant, en particulier celui composé de gyrolaser (également vendu par Sagem).
L’usine de Montluçon mise à contribution
"Le GRH est déjà employé par Sagem depuis 2005 dans le domaine du spatial, précise Jean-Vincent Legrand, directeur R&T dans la division avionique de Sagem. Il a ensuite été utilisé pour des applications dans le terrestre et le maritime. Cette nouvelle version pour l’aviation commerciale est dix fois plus précise que celle de 2005". Surtout, le GRH est composé de cinq pièces seulement, contre une cinquantaine pour le gyrolaser. Impossible en revanche d’en savoir plus sur le gain économique que cette solution apportera aux compagnies aériennes.

Avec ce nouveau système de navigation inertielle, Sagem compte bien venir chatouiller ses deux principaux concurrents, les américains Honeywell et Northrop Grumman. Sagem, troisième mondial avec 10% du marché de la navigation inertielle (tous secteurs d’applications confondus) fera pour cela tourner son usine de Montluçon (Allier). Elle produit déjà environ 1000 GRH par an et a les capacités d’en produire trois plus.

Olivier James



 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte