Safran veut racheter Zodiac Aerospace pour 10 milliards d'euros

Safran lance une offre de rachat amicale de près de 10 milliards d'euros sur Zodiac Aerospace, rapporte mercredi le journal Le Figaro sur son site internet. Ce dernier précise que le conseil de surveillance du second a approuvé la proposition de Safran.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Safran veut racheter Zodiac Aerospace pour 10 milliards d'euros
Safran lance une offre de rachat amicale de près de 10 milliards d'euros sur Zodiac Aerospace, rapporte mercredi le journal Le Figaro sur son site internet, qui précise que le conseil de surveillance du second a approuvé la proposition du premier. /Photo d'archives/REUTERS/Gonzalo Fuentes

Safran souhaite racheter Zodiac, et cette fois le conseil de surveillance de ce dernier serait d’accord, selon Le Figaro. "Elle (l'offre de Safran) prend la forme d'une offre publique d'achat (OPA) qui valorise le spécialiste des sièges d'avions, à 8,3 milliards, contre 6,77 milliards de capitalisation boursière mercredi", poursuit le quotidien, qui précise que le total de près de 10 milliards est obtenu en tenant compte de la reprise de la dette de Zodiac.

Safran proposerait 29,50 euros par titre, selon Le Figaro, soit une prime de 26,6% par rapport au cours de clôture de mercredi. Le quotidien explique : "Il est prévu que les actionnaires familiaux, aux premiers rangs desquels les Domange et les Maréchal, apportent leurs titres (un tiers du capital) à Safran, qui fusionnera alors avec Zodiac". Les familles actionnaires, le fonds stratégique de participation (FSP) et le FFP, la société d'investissement de la famille Peugeot détiendront ensemble 10% du capital, soit autant que l'Etat, "qui applaudit ce rapprochement", note encore Le Figaro.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Zodiac traverse une mauvaise passe

Safran avait tenté de racheter Zodiac en 2010, se heurtant alors au refus des principaux actionnaires. Fin octobre, l'actuel directeur général du groupe, Philippe Petitcolin, avait refusé de s'exprimer sur le sujet lors des résultats trimestriels de son groupe.

Les spéculations autour d’un tel rachat ont été relancées lorsque l’américain Rockwell Collins a annoncé le rachat de B/E Aerospace, spécialiste des intérieurs d’avions, pour 8,3 milliards de dollars fin octobre.

Le président du directoire de Zodiac Aerospace, Olivier Zarrouati, a alors dit en novembre que le groupe étudierait toute offre de rachat qui lui permettrait d'être plus performant qu'en restant indépendant. En effet, Zodiac a traversé une période difficile en raison de retards de livraison. Son client Airbus, pénalisé par ces retards, a publiquement critiqué Zodiac.

Ce rachat donnerait naissance à un groupe d’environ 90 000 salariés et réalisant 21 milliards d’euros de chiffre d’affaires.

Zodiac organise son assemblée générale des actionnaires jeudi.

Avec Reuters

Partager

NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS