Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Safran veut racheter Zodiac Aerospace pour 10 milliards d'euros

, ,

Publié le , mis à jour le 19/01/2017 À 07H45

Vu sur le web Safran lance une offre de rachat amicale de près de 10 milliards d'euros sur Zodiac Aerospace, rapporte mercredi le journal Le Figaro sur son site internet. Ce dernier précise que le conseil de surveillance du second a approuvé la proposition de Safran.

Safran veut racheter Zodiac Aerospace pour 10 milliards d'euros
Safran lance une offre de rachat amicale de près de 10 milliards d'euros sur Zodiac Aerospace, rapporte mercredi le journal Le Figaro sur son site internet, qui précise que le conseil de surveillance du second a approuvé la proposition du premier. /Photo d'archives/REUTERS/Gonzalo Fuentes
© Gonzalo Fuentes / Reuters

Safran souhaite racheter Zodiac, et cette fois le conseil de surveillance de ce dernier serait d’accord, selon Le Figaro. "Elle (l'offre de Safran) prend la forme d'une offre publique d'achat (OPA) qui valorise le spécialiste des sièges d'avions, à 8,3 milliards, contre 6,77 milliards de capitalisation boursière mercredi", poursuit le quotidien, qui précise que le total de près de 10 milliards est obtenu en tenant compte de la reprise de la dette de Zodiac.

Safran proposerait 29,50 euros par titre, selon Le Figaro, soit une prime de 26,6% par rapport au cours de clôture de mercredi. Le quotidien explique : "Il est prévu que les actionnaires familiaux, aux premiers rangs desquels les Domange et les Maréchal, apportent leurs titres (un tiers du capital) à Safran, qui fusionnera alors avec Zodiac". Les familles actionnaires, le fonds stratégique de participation (FSP) et le FFP, la société d'investissement de la famille Peugeot détiendront ensemble 10% du capital, soit autant que l'Etat, "qui applaudit ce rapprochement", note encore Le Figaro.

Zodiac traverse une mauvaise passe

Safran avait tenté de racheter Zodiac en 2010, se heurtant alors au refus des principaux actionnaires. Fin octobre, l'actuel directeur général du groupe, Philippe Petitcolin, avait refusé de s'exprimer sur le sujet lors des résultats trimestriels de son groupe.

Les spéculations autour d’un tel rachat ont été relancées lorsque l’américain Rockwell Collins a annoncé le rachat de B/E Aerospace, spécialiste des intérieurs d’avions, pour 8,3 milliards de dollars fin octobre.

Le président du directoire de Zodiac Aerospace, Olivier Zarrouati, a alors dit en novembre que le groupe étudierait toute offre de rachat qui lui permettrait d'être plus performant qu'en restant indépendant. En effet, Zodiac a traversé une période difficile en raison de retards de livraison. Son client Airbus, pénalisé par ces retards, a publiquement critiqué Zodiac.

Ce rachat donnerait naissance à un groupe d’environ 90 000 salariés et réalisant 21 milliards d’euros de chiffre d’affaires.

Zodiac organise son assemblée générale des actionnaires jeudi.

Avec Reuters

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle