Safran veut faire de l'impression 3D le nouveau moteur de l’aéro

Dans leur quête de la précision, les géants de l’aéronautique se tournent vers l’impression 3D. C’est le cas de Safran, qui a acquis des machines de fabrication additive et qui vient de conclure un partenariat avec Dassault Systèmes pour valider virtuellement des procédés de fabrication additive.

Partager
Safran veut faire de l'impression 3D le nouveau moteur de l’aéro

Les grands comptes de l’aéronautique ont bien compris l’intérêt de l’impression 3D. Safran et Dassault Systèmes ont annoncé lors du salon du Bourget, en juin dernier, un partenariat autour de la plateforme 3DExperience. L’objectif : valider virtuellement des procédés de fabrication additive.

Safran est déjà familier de l’impression 3D. Après un an de collaboration avec BeAM, le centre de recherche et de technologies Safran Tech a commandé une imprimante 3D dans le cadre de la création de la nouvelle entité Safran Additive Manufacturing, Cette commande découle d’une phase de test menée en 2014, qui avait permis à l’équipementier de valider l’utilisation de la technologie fournie par BeAM pour la réparation et la fabrication de pièces. « Nous avons démontré la faisabilité en phase de tests depuis 2014 et nous passons maintenant à une phase d’affinage et de pré-industrialisation. L’impression 3D pour l’industrie est une voie d’avenir dans laquelle Safran veut devenir un acteur majeur », a précisé Thierry Thomas, VP de Safran Additive Manufacturing dans un document publié sur le site de BeAM.

La filiale de Safran Turbomeca suit le même chemin dans l’adoption de l’impression 3D. Début 2015, le motoriste pour hélicoptères a mis en place un équipement d’impression 3D dans son usine de Bordes, après plusieurs années de R&D. Cette unité de production permettra de fabriquer les injecteurs de carburant du moteur Arrano ainsi que les tourbillonneurs de la chambre de combustion de l’Ardiden 3 qui équipe l’hélicoptère indien Dhruv, par fusion sélective laser (SLM). Le laser est commandé par ordinateur et orienté vers un lit de poudre de superalliages à base de nickel. Il fait ainsi fondre le métal dans les zones souhaitées. Chaque couche a une épaisseur de 20 à 100 micromètres. Ce procédé de fabrication permet de fabriquer des pièces de formes complexes. Turbomeca aura recours à la gamme d’imprimantes 3D industrielles du fabricant EOS.

PARCOURIR LE DOSSIER

Tout le dossier

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Nouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

La renaissance des montres Kelton

La renaissance des montres Kelton

Le designer Vincent Bergerat donne une nouvelle vie aux montres Kelton. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il explique au micro de Christophe Bys comment il innove et recrée l'identité...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Auditeur QSE (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 23/06/2022 - CDI - Lille

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

77 - Mitry-Mory

Fourniture de colis de Noël pour personnes âgées

DATE DE REPONSE 09/12/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS