L'Usine Aéro

Safran sauve sa croissance grâce à la défense et la sécurité

, , ,

Publié le

Safran sauve sa croissance grâce à la défense et la sécurité
Jean-Paul Herteman, président du directoire de Safran et du Gifas.
© © V. Pancol

Sur les neufs premiers mois de l’année, Safran enregistre un chiffre d’affaires en hausse de 1,2 %, à 7,53 milliards d’euros, grâce à la solide croissance des divisions Défense et Sécurité qui compense le recul mesuré de l’aéronautique civile. En effet, l’activité propulsion perd 2,5 % (-6,2 % en organique), à 4,1 milliards, en raison de la crise du transport aérien, des retards du 787 Dreamliner et de la grève chez Boeing il y un an. Les équipements aéronautiques se replient également de 3 %, notamment sous le poids du marasme de l’aviation d’affaires. Au contraire, la défense gagne 10,2 % de chiffre d’affaires, alors que la sécurité grimpe de 32 %.

Pour l’ensemble de l’exercice 2009, le groupe issu de la fusion entre Snecma et Sagem confirme ses objectifs, à savoir un chiffre d’affaires équivalent à celui de l’an passé (10,3 milliards d’euros) et une marge opérationnelle autour de 6 %. En revanche, le président du directoire, Jean-Paul Herteman, ne donne pas de prévisions pour l’année prochaine : « 2010 sera une année "challenging", mais Safran a bien l'intention de faire face ». L'entreprise devra affronter le dollar faible et la probable baisse des cadences des avionneurs.

Concernant l’avion de transport militaire d’Airbus, l’A400M, Safran estime qu’il n’y a « aucune raison de penser que le moteur ne permettrait pas de faire un premier vol de l’avion avant la fin de cette année ».

Enfin, sur le dossier SNPE, Jean-Paul Herteman indique que les négociations pour racheter uniquement SME (SNPE Matériaux Energétiques, propulsion spatiale et balistique) avancent – « les travaux d'analyse financière sont en cours et se déroulent dans un très bon esprit » –, alors que celles avec Thales destinées à mettre fin aux doublons entre les deux groupes restent « à des stades extrêmement exploratoires ».
 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte