Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Safran publie des résultats 2017 meilleurs de prévu

, ,

Publié le , mis à jour le 27/02/2018 À 09H52

Safran publie des chiffres 2017 meilleurs que prévus grâce à la vigueur de l'activité d'équipements aéronautiques, comme les trains d'atterrissage et les nacelles, permettant de compenser la diminution prévue de la contribution des moteurs aux résultats. Et le groupe aéronautique annonce tabler sur une croissance de 7% à 10% de son résultat opérationnel cette année.

Safran publie des résultats 2017 meilleurs de prévu
Safran prévoit d'augmenter la production des nouveaux moteurs LEAP.
© Cyril Abad / CAPA Pictures / Safran

Safran a présenté mardi 27 février des résultats annuels meilleurs que prévus. La vigueur de l'activité d'équipements aéronautiques, comme les trains d'atterrissage et les nacelles, permettant de compenser la diminution prévue de la contribution des moteurs aux résultats. En 2017, le chiffre d'affaires ajusté du groupe a progressé de 4,7% à 16.521 millions (consensus Reuters/Inquiry Financial 16.272 mlns), le résultat opérationnel courant de 2,7% à 2.470 millions (consensus 2.403 mlns), le résultat net ajusté de 45,4% à 2.623 millions (consensus 2.398 millions) avec un dividende proposé de 1,60 euro par action (consensus 1,58 euro).

Lors de la présentation fin octobre des chiffres du 3e trimestre, Safran avait relevé sa prévision de croissance de son chiffre d'affaires ajusté 2017 à plus de 3% contre 2-3% auparavant et avait indiqué que son résultat opérationnel courant ajusté pourrait dépasser les 2,4 milliards de 2016.

Augmentation de la production des moteurs LEAP

Le groupe a aussi annoncé le renouvellement pour deux ans de son directeur général Philippe Petitcolin, jusqu'au printemps 2020, qui devra ainsi gérer l'intégration de Zodiac Aerospace, dont il détient 88% du capital à l'issue de son offre, et l'augmentation de la production des nouveaux moteurs LEAP.

Safran - partenaire de l'américain General Electric pour motoriser les moyen-courriers de Boeing et d'Airbus - a précisé que les coûts liés à la transition de l'ancien moteur CFM vers LEAP avaient atteint un pic de 342 millions d'euros en 2017. Ils devraient retomber à 150-200 millions en 2018, année au cours de laquelle la production de LEAP devrait être d'environ 1.100 unités, après quelques retards qui devraient être rattrapés d'ici quelques mois, a déclaré lors d'une conférence téléphonique le directeur général, Philippe Petitcolin.

Safran qui, tout comme GE, a été invité par Airbus à accélérer les cadences de livraison des LEAP en 2018, prévoit d'atteindre l’équilibre en termes de marge brute sur ce moteur d'ici la fin de la décennie.

Safran table sur une croissance de 7 à 10% pour 2018

En ce qui concerne 2018, le groupe table sur une croissance organique du chiffre d'affaires ajusté de 2% à 4% et une croissance du résultat opérationnel courant ajusté entre 7% et 10%, sur la base de la nouvelle norme comptable IFRS 15. Il prévoit également une génération de cash flow libre supérieure à 50% du résultat opérationnel courant ajusté, "un élément d’incertitude demeurant le rythme de paiement de plusieurs États clients", précise-t-il.

Le titre Safran affiche une progression de 4,6% depuis le début de l'année après une hausse de plus de 25% l'année précédente.

Pour Reuters

Réagir à cet article

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus