L'Usine Aéro

Safran et General Electric, un moteur franco-américain

, , , ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Safran et General Electric, un moteur franco-américain
Safran et General Electric ont profité de la visite de François Hollande la semaine passée aux États-Unis pour commémorer le 40e anniversaire de leur collaboration. "À l’époque, nombreux étaient les esprits sceptiques qui estimaient impossible une coopération fructueuse entre une entreprise d‘État française et un groupe public américain comme GE", a rappelé Jean-Paul Herteman, patron de Safran. À la fin des années 1960, GE cherche à concurrencer Pratt & Whitney sur les moteurs civils alors que Snecma, quatrième motoriste mondial après l’absorption d’Hispano-Suiza, veut pénétrer le marché civil américain. En 1968, les deux acteurs coproduisent le CF6 de GE. En septembre 1974, un accord-cadre est signé après quelques rebondissements diplomatiques ; il donne[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte