Safran confirme et abaisse son offre sur Zodiac

PARIS (Reuters) - Safran et Zodiac ont annoncé mercredi une nouvelle offre de fusion pour créer le troisième équipementier aéronautique mondial, présentant une structure simplifiée et des termes financiers revus à la baisse.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Safran confirme et abaisse son offre sur Zodiac
Safran et Zodiac ont annoncé mercredi une nouvelle offre de fusion pour créer le troisième équipementier aéronautique mondial, présentant une structure simplifiée et des termes financiers revus à la baisse. /Photo prise le 18 avril 2017/REUTERS/Régis Duvignau

Safran a confirmé mercredi 24 mai son intention de racheter l'équipementier Zodiac Aerospace mais revu son offre à la baisse. L'offre, approuvée à l'unanimité par le conseil d'administration de Safran et le conseil de surveillance de Zodiac, prévoit une offre principale d'achat en numéraire, non plafonnée, visant la totalité du capital de Zodiac au prix unitaire de 25 euros, contre 29,45 euros dans le projet d'origine.

Elle intègre aussi une offre d'échange subsidiaire, plafonnée à 31,4% du capital de Zodiac, rémunérée en actions de préférence Safran selon une parité d'échange comprise entre 0,3 et 0,332. Les deux groupes avaient annoncé en avril poursuivre leurs discussions en vue de cette fusion malgré un "profit warning" de Zodiac et la fronde du fonds activiste TCI contre le projet.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

"Les analyses complémentaires réalisées par Safran ont permis de confirmer la forte logique stratégique et le potentiel de création de valeur de l'opération", ont indiqué les deux groupes dans leur communiqué. Ils attendent toujours du rapprochement 200 millions d'euros de synergies de coûts par an avant impôts. Safran a ajouté qu'à issue de l'offre publique, il avait l'intention de procéder à un programme de rachat d'actions ordinaires d'un montant de 2,3 milliards d'euros sur deux ans.

TCI a refusé de faire un commentaire sur les nouveaux termes de l'offre de fusion. La finalisation de l’offre est attendue d’ici début janvier 2018.

Pour Reuters, Gilles Guillaume et Tim Hepher, avec Matthieu Protard à Paris et Maiya Keida à Londres,

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

  • Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

    AVRIL
    SAFRAN
ARTICLES LES PLUS LUS