Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Safi et Taza : investissements acceptés par le Maroc pour 2014

, , , ,

Publié le

Au Maroc, la commission interministérielle des investissements vient d'approuver à Rabat 40 projets d'investissements privés étrangers et marocains représentant 3,7 milliards d'euros dont près des trois-quarts concernent l'énergie. La centrale électrique de Safi et le parc éolien de Taza font partie des projets validés, leur ouvrant le droit à subventions.

Safi et Taza : investissements acceptés par le Maroc pour 2014
Le port de Safi au Maroc
© marsamaroc.co.ma

Future centrale à charbon géante de Safi portée par Nareva et Gdf-Suez, parc éolien de Taza lancé par Edf.... L'année 2014 démarre bien pour les investissements au Maroc et les porteurs de projets. La commission interministérielle des investissements réunie le 30 décembre à Rabat sous la présidence du chef du gouvernement Abdelilah Benkirane, a approuvé 40 projets de conventions d’investissement et de projets d’avenants. Un projet de cimenterie d'Asment, une filiale du conglomérat brésilien Votorantim fait aussi partie du lot selon les informations de "L'Usine Nouvelle" (voir encadré à la fin de l'article).

Cette procédure s'inscrit dans le cadre des soutiens publics du Maroc aux investissements privés. Les entreprises, dont le programme d’investissement peuvent conclure avec l’État une convention leur accordant divers avantages spécifiques ou subventions comme la prise en charge d'une part des investissements, jusqu'à 10% pour certains, notamment via le fonds Hassan II.

Pour cela, les projets doivent satisfaire une des conditions suivantes, être d'un montant minimal de 150 millions de dirhams (12 millions d'euros), créer au moins 250 emplois ou justifier d'un transfert de technologie.

Les 40 projets validés fin décembre représentent une enveloppe globale de 42 milliards de dirhams (3,7 milliards d'euros). Ils devraient s'accompagner de la création de 2 000 emplois directs et 14 000 emplois indirects.

Les trois-quarts des investissements en valeur, soit 31 milliards de dirhams (2,7 milliards d'euros), ressortent du secteur de l'énergie.

Logique, à lui seul, l'investissement nécessaire pour réaliser la centrale de Safi est chiffré à 1,9 milliard d'euros.

Au niveau sectoriel, outre les 31 milliards de dirhams ayant trait à l'énergie, le secteur des infrastructures  et de la logistique représente près du dixième des investissements approuvé par la commission. Devant les télécommunications (7,3 %), l'industrie (4,8 %) et le tourisme (3,8 %).

LE flux nets d’investissements directs étrangers en hausse

Sur le montant global des investissements, les joint-ventures de capital mixte maroco-étranger représentent 63%, les investissements marocains 30,9% et les investissements à capital strictement étranger 5%.

Pour rappel, les flux nets d’investissements directs étrangers (IDE) au Maroc se tiennent plutôt bien. Ils se sont élevés sur les onze premiers mois 2013 à 25,38 milliards de dirhams (2,2 millions d’euros), en hausse de 18%, selon l’Office des changes.

Au niveau régional, la majorité des investissements (57%) validés par la commision interministérielle du 30 décembre vont se déverser sur la région de Doukkala-Abda, important pôle industriel, situé au sud-ouest de Casablanca. Situé sur la côte Atlantique, Safi, son chef-lieu draine notamment d'importants investissements de l'OCP.

Selon Mohamed Boussaid le ministre de l'Economie et des Finances, ces investissements devraient générer plus de 2 000 emplois directs et 14 000 emplois indirects.

Les créations d'emplois directs prévues par les projets approuvés par la commission se concentrent sur les régions de Tanger-Tétouan au nord-ouest avec près de 580 emplois directs (29%), l'Oriental et son chef-lieu Oujda avec 438 emplois (21,9%) et le Grand Casablanca avec 400 emplois (20%).

Lors de cette réunion interministérielle du 30 décembre, Abdelilah Benkirane, selon l'agence de presse MAP a aussi appelé les départements administratifs concerné à accélérer la cadence de signature des conventions approuvées par la commission, et ce dans un délai maximum d'un mois.

Une nouvelle charte de l'investissement au Maroc promise depuis plusieurs années, est en phase finale de rédaction, selon le gouvernement et visera justement à simplifier certaines procédures  Cette charte devrait aussi prévoir un régime particulier avec une négociation "à la carte" pour les très gros projets comme celui de Safi. Ce qui dans les faits est parfois déjà le cas.

 

Nasser Djama avec Pierre-Olivier Rouaud

 

Parmi les 40 projets approuvés le 30 décembre, L'Usine Nouvelle est en mesure de source sûre de dévoiler les suivants :
Safi energy company
(Safiec) : construction d’une centrale thermique à charbon dans la province de Safi. Projet porté en joint-venture par Nareva Holding à hauteur de 35%, du français GDF Suez (35%) et du japonais Mitsui (30% ) pour un montant d’investissement de 22 milliards de dirhams. Le projet permettra la création de 150 emplois directs.
Société du parc éolien de Taza : projet porté par une joint-venture entre EDF Energies Nouvelles (60%) et le japonais Mitsui (40%). Le montant d’investissement est de 2,41 milliards de dirhams avec la création de 26 emplois directs et stables.
Groupe Votorantim :  ce géant brésilien prévoit pour sa filiale Asment acquise via le groupe portugais Cimpor la réalisation d’une cimenterie et exploitation d’une carrière dans la région de Meknès pour un investissement de 1,45 milliard de dirhams devant créer 100 emplois directs.
Hôtel 5 étoiles de 300 clés dans la région de Tanger, d’un beach club, un golf 18 trous et un club house. L'investissement prévu est de 1,97 milliard de dirhams avec la création de 290 emplois directs.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle