SAB Miller, déçu par l'offre d'AB InBev, la rejette

L'anglais SAB Miller a rejeté, mercredi 7 octobre, la troisième offre de rachat formulée par son concurrent AB InBev. Le premier brasseur mondial proposait pourtant 92,27 milliards d'euros. 

Partager

92,27 milliards d'euros ? Pas suffisant pour accepter de se faire avaler par le belgo-brésilien AB Inbev. En effet, SAB Miller vient de rejeter une troisième offre d'achat de la part de son concurrent. "SABMiller est le joyau de la couronne de l'industrie mondiale de brassage", juge son président, Jan du Plessis dans un communiqué. "AB InBev a besoin de SABMiller, mais a fait des propositions opportunistes[...], des éléments qui ont été délibérément conçus pour être de peu d'attrait pour nos actionnaires".

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Pourtant AB InBev pensait avoir fait une offre alléchante. "Cette proposition révisée sera hautement attractive pour les actionnaires de SABMiller et leur offre une opportunité extrêmement forte", a commenté le brasseur dans un communiqué.

Le rachat du brasseur SABMiller par AB InBev permettrait au groupe belgo-brésilien d’accéder au juteux marché africain. L’union des deux groupes permettrait également de réaliser d’importantes synergies en Europe. Heineken et Carlsberg (marques Kronenbourg, 1664, Grimbergen...) respectivement numéro trois et quatre mondiaux actuellement, y ont de solides positions. Selon Fitch Ratings, "un brasseur qui possède plus de 29 % du marché de la bière, est en position pour négocier de meilleures conditions tarifaires en matière d’achats d'ingrédients".

Astrid Gouzik

Partager

NEWSLETTER Agroalimentaire
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS