Saab poursuit sa restructuration jusqu'à fin mai

Partager

L'avenir définitif de Saab se décidera finalement après le 20 mai. Le constructeur automobile suédois, filiale de General Motors (GM), présentait lundi 6 avril son plan de redressement devant le tribunal suédois de Vänersborg, après avoir été abandonné par GM fin février. Dans son plan de sauvetage, Saab a déclaré que "20 acquéreurs seraient potentiellement intéressés par Saab, le processus de vente devant être terminé en juin 2009", selon l'administrateur judiciaire de Saab, Guy Lofalk.

Le groupe n'a pas dévoilé le nom des intéressés, précisant seulement qu'il s'agissait d'industriels et d'investisseurs, suédois ou internationaux. Reste que cette annonce a permis au groupe de bénéficier d'un sursis. Parmi les 1 300 créanciers du groupe convoqués, aucun d'entre eux ne s'est opposé à la poursuite de la restructuration. Saab a besoin d'un milliard de dollars pour survivre et négocie avec la Banque européenne d'investissement (BEI) pour obtenir un prêt de 600 millions de dollars.

Pour le reste, Saab table sur une participation de GM, qui a précisé que quoiqu'il arrive à la fin de l'année 2009, il abandonnerait la filiale. Saab entend engager des négociations pour annuler 75% de sa dette de 10,7 milliards de couronnes (1,4 milliard d'euros), l'Etat suédois et GM étant ses principaux créanciers.

Malgré la situation, le groupe reste optimiste tablant sur un retour à une trésorerie positive en 2011 et des ventes de 150 000 véhicules (contre 93 000 en 2008).

Barbara Leblanc

A lire aussi
Dossier : automobile le crash
0 Commentaire

Saab poursuit sa restructuration jusqu'à fin mai

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS