L'Usine Auto

Saab fait appel du rejet de sa demande de protection

Publié le

La direction de Saab a confirmé l'appel annoncé dès vendredi dernier. Le constructeur souhaite maintenir son plan de réorganisation, alors que les juges ont conclu en première instance "qu'il n'y avait pas suffisamment de raisons de penser qu'une restructuration de l'entreprise fonctionnerait".

Saab fait appel du rejet de sa demande de protection © DR

"Saab Automobile est d'avis que dans son arrêt, le tribunal a appliqué une règle plus stricte que ce qui est requis en vertu de la loi." La direction du groupe considère que les juges n'ont pas à décider de la validité de ce projet de restructuration.

Saab a également annoncé la signature d'un contrat de licence technologique. Pour 70 millions d'euros, la société Swedish Automobile Cöperatief UA (SPV) obtient les droits d'utilisation de la plate-forme Phénix de Saab. Le constructeur précise que cette opération fait partie "d'une opération de financement d’un prêt relais".

"Swan (Swedish Automobile, ndlr) et Saab Automobile poursuivent leurs discussions avec différents interlocuteurs pour obtenir des fonds supplémentaires à court terme" précise un communiqué du groupe. Saab ne peut plus payer ses fournisseurs, et une partie des salaires des employés sera versée en retard depuis juin.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte