L'Usine Auto

Saab dans une situation de crise

Publié le

Rien ne va plus pour Saab. Le groupe a dû suspendre quelques heures sa production en raison d’un désaccord financier avec ses fournisseurs.

Saab dans une situation de crise © Saab

Plusieurs d’entre eux ont interrompu leurs approvisionnements le temps de procéder à des discussions sur leurs contrats, selon le constructeur. Une interruption d’activité qui a inquiété les marchés financiers, le titre ayant perdu jusqu’à 18% le 30 mars.

Pour autant, le constructeur néerlandais Spyker tente de se montrer rassurant sur l’état des finances de sa filiale suédoise, rachetée il y a un peu plus d’un an. "Saab Automobile a les moyens de répondre à ses besoins immédiats de liquidité à partir de ses ressources disponibles, assure le propriétaire. Le groupe continue à chercher des solutions de plus long terme pour renforcer encore son assise financière et améliorer sa structure capitalistique."

L’activité a repris normalement dès le 30 mars, selon le directeur général de Spyker, Victor Muller.

Ces nouvelles interviennent quelques jours seulement après que Spyker ait annoncé des pertes multipliées par dix par rapport à l’année dernière (218 millions d’euros).  Le patron de Saab, Jan-Aake Jonsson, a par ailleurs démissionné de ses fonctions.

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte