Ryanair va supprimer jusqu'à 3.000 emplois

DUBLIN (Reuters) - Ryanair a annoncé vendredi son intention de supprimer jusqu'à 3.000 emplois et de négocier avec Boeing des reports de livraison en raison de la pandémie de coronavirus.
Partager
Ryanair va supprimer jusqu'à 3.000 emplois
Ryanair a annoncé vendredi son intention de supprimer jusqu'à 3.000 emplois et de négocier avec Boeing des reports de livraison en raison de la pandémie de coronavirus. /Photo prise le 16 mars 2020/REUTERS/Ints Kalnins

Il y a deux semaines encore, Michael O'Leary, le directeur général de la première compagnie aérienne à bas coûts d'Europe, déclarait prévoir un rebond de ses profits en 2021 et ne pas vouloir différer ses commandes d'appareils.

Mais dans un communiqué aux investisseurs, Ryanair a dit vendredi repousser de juin à juillet le redémarrage de ses activités, ajoutant qu'il prévoyait d'opérer à 50% de ses capacités sur les trois mois de juillet à septembre, sa période d'ordinaire la plus active.

La compagnie aérienne irlandaise a également déclaré revoir ses prévisions de croissance et de commandes d'appareils et négocier avec Boeing pour réduire le nombre de ses livraisons au cours des 24 prochains mois.

"Ryanair prévoit désormais que la reprise de la demande passagers et le retour à une politique tarifaire (au niveau de 2019) prendra au moins deux ans, jusqu'à l'été 2022 au plus tôt", avertit Michael O'Leary dans le communiqué.

La compagnie, poursuit-il, va entamer des consultations sur la fermeture de ses bases et la suppression de jusqu'à 3.000 emplois, concernant principalement ses pilotes et personnels navigants.

Ryanair dit s'attendre à une perte de 100 millions d'euros dans les trois mois à juin. Il s'agira de la première perte subie par la compagnie sur cette période, précise Michael O'Leary.

Le directeur général de Ryanair ajoute qu'il entend contester devant les juridictions européennes l'octroi de milliards d'euros d'aides d'Etat aux compagnies aériennes concurrentes.

Ryanair, dit-il, "va devoir rivaliser avec des compagnies aériennes nationales ayant reçu 30 milliards d'euros d'aides publiques (...) pendant les mois qui suivront cette crise du COVID-19".

(Conor Humphries, version française Jean-Stéphane Brosse)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le modèle coopératif façon Mondragon

Le modèle coopératif façon Mondragon

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage au Pays basque espagnol. Il s'y est rendu pour nous faire découvrir Mondragon, la plus grande...

Écouter cet épisode

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

09 - DEPARTEMENT DE L'ARIEGE

Calibrage de l'accotement végétalisé sur la RD1 A

DATE DE REPONSE 18/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS