Ryanair prêt à réexaminer les fermetures en Allemagne après l’accord avec les pilotes

DUBLIN (Reuters) - La compagnie aérienne irlandaise Ryanair a annoncé lundi qu'elle pourrait réexaminer son projet de fermer trois bases en Allemagne après que les pilotes aient accepté une baisse des salaires et une modification de leurs conditions de travail afin de limiter les suppressions d'emplois.
Partager
Ryanair prêt à réexaminer les fermetures en Allemagne après l’accord avec les pilotes
La compagnie aérienne irlandaise Ryanair a annoncé lundi qu'elle pourrait réexaminer son projet de fermer trois bases en Allemagne après que les pilotes aient accepté une baisse des salaires et une modification de leurs conditions de travail afin de limiter les suppressions d'emplois. /Photo prise le 1er mai 2020/REUTERS/Jason Cairnduff

La semaine dernière, Ryanair a annoncé la fermeture de sa base à l'aéroport de Francfort-Hahn et a ajouté que la fermeture des bases à Berlin Tegel et à Düsseldorf étaient désormais probables à la fin de l'été, après un refus initial des pilotes de consentir à une baisse de salaires.

Toutefois, selon le plus grand transporteur aérien européen à bas prix, le syndicat allemand de pilots Vereinigung Cockpit (VC) a opéré un "demi-tour" au cours du week-end et a accepté les conditions de Ryanair. Quelque 85% des pilotes et 75% du personnel de cabine en Europe ont maintenant accepté des réductions temporaires des salaires et des conditions de travail assouplies à la suite de la pandémie de coronavirus.

Le syndicat VC n'a pas répondu immédiatement à une demande de commentaires.

"La semaine dernière, lorsque les pilotes allemands ont rejeté un accord de rémunération, nous avons fermé trois bases allemandes. Nous devrons peut-être revenir sur ce point maintenant qu’ils ont accepté l’accord au cours du week-end," a déclaré le directeur général de Ryanair, Michael O'Leary, lors d'une conférence téléphonique avec des investisseurs.

L'accord est le même que celui que les pilotes ont initialement rejeté, y compris une baisse des salaires de 20% et une plus grande flexibilité des horaires, a déclaré Eddie Wilson, directeur général de Ryanair DAC, la principale entité du groupe.

Les salaires doivent revenir à leurs niveaux initiaux d'ici 2024.

(Conor Humphries, Tom Sims, version française Elena Smirnova, édité par Jean-Michel Bélot)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS