L'Usine Aéro

Ryanair dit avoir 900 pilotes et personnels de cabine en trop

, ,

Publié le , mis à jour le 31/07/2019 À 18H26

Ryanair compte 500 pilotes et 400 membres d'équipage de plus que nécessaire et annoncera des suppressions de postes dans les semaines à venir, a déclaré Michael O'Leary, le directeur général de la première compagnie à bas coûts d'Europe.

Ryanair dit avoir 900 pilotes et personnels de cabine en trop
Ryanair a déclaré compter 500 pilotes et 400 membres d'équipage de plus que nécessaire, ajoutant que des suppressions de postes seraient annoncées dans les semaines à venir. /Photo d'archives/REUTERS/Hannah McKay
© Hannah Mckay

Ryanair a annoncé dès le 29 juillet qu'il prévoyait des suppressions de postes, après la publication d'une chute de 21% de son bénéfice sur la période avril-juin. Son directeur général estime que la compagnie compte "500 pilotes et 400 membres d'équipage" en trop. Ryanair comptait au 1er mars dernier 5446 pilotes et 9095 membres d'équipage, sur un total de 16840 salariés.

Les suppressions auront lieu à la fin septembre et après Noël, a précisé Michael O'Leary.

Les pilotes du groupe en Grande-Bretagne et en Irlande organisent un vote sur une éventuelle grève. Certains responsables syndicaux, qui ont souhaité garder l'anonymat, ont dit que Michael O'Leary tentait de les en dissuader.

Il y a un peu moins de deux ans, le groupe irlandais avait été contraint d'annuler des centaines de vols en raison d'un nombre insuffisant de pilotes.

Effet 737 MAX et Brexit

Au début du mois, la compagnie aérienne avait abaissé de moitié sa prévision de taux de croissance pour l'été 2020 en invoquant la crainte de retards de livraison d'avions 737 MAX de Boeing.

"Nous espérons préserver autant d'emplois que nous pouvons, mais nous devons répondre maintenant et rapidement aux retards de livraisons du MAX et à la menace d'un Brexit sans accord fin octobre", déclare Michael O'Leary dans cette vidéo diffusée en interne après la publication, lundi, des résultats du groupe sur la période avril-juin.

Avec Reuters (Conor Humphries; Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Jean-Michel Bélot et Danielle Rouquié)

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte