Ryanair abaisse encore sa prévision de trafic annuelle

par Conor Humphries
Partager
Ryanair abaisse encore sa prévision de trafic annuelle
Ryanair a révisé son estimation du nombre de passagers qu'il transportera d'ici mars 2021 à 50 millions contre 60 millions lors de sa précédente estimation fournie en juillet, en raison de la faiblesse de la demande liée à la pandémie de COVID-19, a déclaré mercredi à Reuters son directeur général Michael O'Leary. /Photo prise le 21 juin 2020/REUTERS/Phil Noble

(Reuters) - Ryanair a révisé son estimation du nombre de passagers qu'il transportera d'ici mars 2021 à 50 millions contre 60 millions lors de sa précédente estimation fournie en juillet, en raison de la faiblesse de la demande liée à la pandémie de COVID-19, a déclaré mercredi à Reuters son directeur général Michael O'Leary.

La compagnie aérienne irlandaise, le plus important transporteur low-cost d'Europe, avait déjà réduit en juillet sa prévision de trafic pour l'exercice fiscal clos en mars 2021 alors qu'elle prédisait un chiffre de 80 millions en mai.

Michael O'Leary a ajouté que cet objectif pourrait encore être revu à la baisse face à la manière dont certains pays membres de l'UE gère la crise sanitaire, notamment en imposant des mesures de quarantaine aux voyageurs.

Ces déclarations s'accordent avec celles de son concurrent britannique Easyjet, qui a réduit mardi ses prévisions de vols pour le dernier trimestre de son exercice financier.

Dans ce contexte, Michael O'Leary a annoncé des promotions "agressives" pour stimuler la demande. Parallèlement, plusieurs pays dont la Grande-Bretagne, l'Irlande, l'Espagne et le Portugal seront concernés par des fermetures de sièges et des réductions d'effectifs.

Ryanair pourrait compenser ces pertes par une augmentation d'effectifs dans des pays tels que l'Allemagne et l'Italie, O'Leary s'attendant à ce que le nombre de licenciements soit bien en-deçà des 3.000 annoncés au début de la crise sanitaire.

Le directeur général, qui espère "voir émerger un vaccin peut-être lors du premier trimestre de l'année prochaine" anticipe "une période très difficile", évoquant une moyenne de cinq millions de passagers mensuels cet hiver.

(version française Olivier Cherfan, édité par Blandine Hénault)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Safran

Ingénieur-e Assurance Qualité Matériaux et Procédés Spéciaux

Safran - 19/11/2022 - CDI - Vélizy-Villacoublay

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS