RPT-France: Une mesure pour attirer les banques en vue du Brexit

PARIS (Reuters) - (Répétition du titre)
Partager
RPT-France: Une mesure pour attirer les banques en vue du Brexit
Les députés français ont adopté jeudi un amendement du gouvernement, présenté par la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, destiné à renforcer l'attractivité de Paris dans la perspective du Brexit, en excluant notamment les bonus des traders dans le calcul des indemnités de licenciement. /Photo prise le 15 novembre 2017/REUTERS/Gonzalo Fuentes

Les députés français ont adopté jeudi un amendement du gouvernement destiné à renforcer l'attractivité de Paris dans la perspective du Brexit, en excluant notamment les bonus des traders dans le calcul des indemnités de licenciement.

"Pour l'attractivité de la place de Paris dans le contexte du Brexit et pour la justice sociale, il nous paraît préférable d'exclure ces bonus de l'assiette de l'indemnité légale de licenciement et des éventuels dommages et intérêts", a déclaré la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, à l'Assemblée.

L'amendement vise donc à "exclure ces bonus de l’assiette de l’indemnité légale de licenciement et des éventuels dommages et intérêts que les traders pourraient obtenir aux prud’hommes", a-t-elle ajouté.

"Cette spécificité française était en effet mal comprise, car il en va différemment dans d’autres pays. Cette mesure jouera donc dans le bon sens", a encore justifié Muriel Pénicaud devant les députés.

Le texte gouvernemental prévoit également de "récupérer les bonus des traders en cas de résultat de placement négatif à long terme", ce qui permettra selon la ministre du Travail d'"encourager la vision à moyen et long terme des placements et sanctionner l’approche à court terme".

Ces mesures ont été adoptées dans le cadre de l'examen du projet de loi de ratification des ordonnances réformant le Code du travail.

La France s'efforce depuis un an et demi d'attirer les banquiers appelés à quitter Londres après la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne.

Dans cette lutte d'influence avec notamment Francfort, Paris a marqué un point en obtenant lundi le siège de l'Autorité bancaire européenne (ABE), aujourd'hui installée à Londres.

(Simon Carraud avec Emile Picy, édité par Yves Clarisse)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

33 - Ste Hélène

Travaux de restructuration de la Mairie

DATE DE REPONSE 18/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS