Rovio, éditeur des Angry Birds, valorisé 896 millions d'euros

HELSINKI (Reuters) - L'action Rovio Entertainment a été souscrite dans le haut de la fourchette fixée par le créateur finlandais du jeu Angry Birds, ce qui le valorise à 896 millions d'euros avant son entrée en Bourse d'Helsinki vendredi.
Partager
Rovio, éditeur des Angry Birds, valorisé 896 millions d'euros
L'action Rovio Entertainment a été souscrite dans le haut de la fourchette fixée par le créateur finlandais du jeu Angry Birds, ce qui le valorise à 896 millions d'euros avant son entrée en Bourse d'Helsinki vendredi. /Photo d'archives/REUTERS/Tuomas Forsell

Rovio, dont les jeux ont été téléchargés 3,7 milliards de fois, a annoncé ce mois-ci son introduction en Bourse (IPO) dans le but de financer son développement et de participer à la consolidation du secteur.

Le prix d'introduction a été action a été souscrite à 11,50 euros, en haut de la fourchette de prix fixée entre 10,25 et 11,50 euros, indique le groupe dans un communiqué.

Dans le cadre de l'IPO, la société a émis pour 30 millions d'euros d'actions nouvelles et ses principaux actionnaires ont cédé pour 458 millions d'euros de titres.

L'entreprise est détenue à 70% par Trema International, société détenue par Kaj Hed, l'oncle du co-fondateur Niklas Hed. Les autres actionnaires sont les sociétés de capital-risque Accel Partners et Atomico.

"Lors de cette IPO, Rovio a reçu un produit brut (...) qui sera mis au service de sa stratégie de croissance. Nous pensons également que cette cotation renforcera la reconnaissance de la marque (...) et donc améliorera sa compétitivité", déclare le président de Rovio, Mika Ihamuotila, dans un communiqué.

Rovio s'est rapidement développé après le lancement de son jeu "Angry Birds" en 2009, mais a tardé à investir le marché des jeux gratuits sur mobiles.

En 2015, la société a publié une perte d'exploitation et réduit d'un tiers ses effectifs. Mais les ventes repartent.

Le chiffre d'affaires a presque doublé au premier semestre par rapport à celui de 2016 et le résultat brut d'exploitation a atteint 42 millions d'euros, contre 11 millions un an plus tôt.

(Tuomas Forsell, Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Juliette Rouillon)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Nouveau

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Jonconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

78 - St Germain en Laye

Entretien de linge de table dans les bâtiments communaux

DATE DE REPONSE 04/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS