Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Matières premières

Rougier cède ses filiales au Cameroun et en Centrafrique

Myrtille Delamarche , ,

Publié le

Au Cameroun et en République centrafricaine, la procédure de redressement judiciaire du groupe forestier français Rougier, spécialiste des bois tropicaux, se solde par la vente des filiales locales à Sodinaf, qui en garantit la pérennité.

Rougier cède ses filiales au Cameroun et en Centrafrique
Fabrice Siaka (Sodinaf), Marie-Yvonne Charlemagne (Rougier) et Me Charles Tchuente (CT Avocats) le 16 juillet, lors de la cession des filiales camerounaises et centrafricaines de Rougier à Sodinaf.
© CT Avocats

Le tribunal de commerce de Poitiers, qui suit la procédure de redressement judiciaire du groupe forestier Rougier, a autorisé la cession le 13 juillet. Ce 19 juillet, Rougier annonce la cession, signée trois jours plus tôt, de ses filiales au Cameroun (la Société forestière et industrielle de la Doumé, Cambois et Sud participation) et en République centrafricaine (Rougier Sangha-Mabéré) à Sodinaf (Société de distribution nouvelle d’Afrique). "Cette entreprise camerounaise a été choisie pour la qualité de son projet qui contribuera à assurer la pérennité des activités cédées", précise le groupe Rougier. Sodinaf, spécialisée dans l’import-export, étend ainsi ses activités à la transformation industrielle de bois et passe de 300 à près de 1000 salariés. Le groupe est dirigé par Fabrice Siaka.

Rougier reste sous observation

La holding Rougier SA reste en procédure de sauvegarde et Rougier Afrique international en redressement judiciaire. Le 13 juillet, le tribunal de commerce a autorisé la poursuite de la période d’observation au vu des efforts de restructuration en cours. Le tribunal de commerce de Poitiers avait placé, le 12 mars, Rougier SA sous procédure de sauvegarde après que celui-ci s’était déclaré, le 2 mars, en cessation de paiement. Le groupe familial, qui exploite et transforme les bois tropicaux depuis près de 90 ans, expliquait ses de trésorerie par des arriérés de TVA et la paralysie du port de Douala au Cameroun, qui l'empêche d'évacuer son bois exploité dans la sous-région.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

1000 INDICES DE REFERENCE

  • Vous avez besoin de mener une veille sur l'évolution des cours des matières, la conjoncture et les coûts des facteurs de production
  • Vous êtes acheteur ou vendeur de produits indexés sur les prix des matières premières
  • Vous êtes émetteur de déchets valorisables

Suivez en temps réel nos 1000 indices - coût des facteurs de production, prix des métaux, des plastiques, des matières recyclées... - et paramétrez vos alertes personnalisées sur Indices&Cotations.

 

LES DOSSIERS MATIERES

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle