Roset, l'exception industrielle du meuble

L'histoire de ligne Roset

Partager

Un choix dicté par la passion : 1900-1950
Comme beaucoup d'entreprises légendaires du luxe international, l'histoire de Ligne Roset s'enracine dans le patrimoine artisanal français. Exploitant forestier à Montagnieu dans le Bugey en 1860, Antoine Roset, premier de la lignée, a installé ses roues à aube sur la rivière La Brivaz pour débiter son bois. Très vite, il diversifie ses activités avec son fils Emile, en lançant une manufacture de parapluies en bois, de cannes de marche et fabrique même de barreaux de chaises... Un signe du destin !

Une ère de croissance intense : 1950-1970
Jean Roset, le petit-fils d'Antoine s'adapte et dans le contexte de la reconstruction d'après-guerre, l'entreprise, qui compte alors 50 employés, prend vite une tournure industrielle en se développant dans le mobilier pour collectivités. C'est l'âge d'or des marchés publics. La maison Roset fabrique du mobilier pour les grands organismes sociaux, les collèges et lycées, les hospices civils, les centres universitaires, les maisons de retraite. Lits, chaises, tables... la conception se fait déjà en collaboration aves des architectes et le créneau du "contract business" reste très porteur jusqu'aux années 60

Une entreprise avant-gardiste : 1970-1990
Aux côtés de Jean Roset, ses fils Pierre et Michel, voient dans l'explosion créative des années 60-70 l'opportunité de pérenniser en réorientant l'activité sur les particuliers. Passionnés par le design, ils commencent à travailler avec des architectes d'intérieur, comme Michel Ducaroy, créateur du Togo en 1973, une année décisive puisque c'est aussi celle de la création officielle de la marque Ligne Roset. L'investissement sur la création sera la première intuition qui mènera l'entreprise au succès. La seconde ? L'ambition de faire de Ligne Roset une vraie marque, forte d'un réseau de distribution à son enseigne. Une véritable innovation dans le marché du meuble de l'époque ! Les premiers magasins à l'enseigne Ligne Roset ouvriront dans les années 70. Le choix de l'exportation sera la troisième intuition fondatrice et pionnière avec la première implantation en Allemagne dès 1967. Aujourd'hui, l'international représente 70% de l'activité et les magasins Ligne Roset sont présents dans les plus grandes métropoles du monde.

Des tendances des quatre coins du monde : 1990 à aujourd'hui
En 150 ans, la marque Ligne Roset est devenue le symbole d'une élégance de vie, l'empreinte d'un luxe signé des plus grands talents de la décoration contemporaine à travers le monde. Le seul créateur-fabricant de mobilier français décline aujourd'hui tout un art de vivre dans une collection complète de meubles, d'objets déco, de luminaires, de tapis, de tissus... Un univers à part, où certains produits, comme le Togo, appartiennent désormais à la légende du design du XXème siècle. Où chaque produit a été pensé par son créateur pour faire du bien autant à l'oeil qu'à l'âme. Chez Ligne Roset, l'ouverture d'esprit est une stratégie d'entreprise, la créativité une philosophie, l'anticonformisme une politique, la curiosité intellectuelle un trait de caractère. Comme leur prédécesseurs, Pierre et Michel Roset suivent leurs impulsions, sans jamais regarder le passé, en s'enthousiasmant toujours pour l'avenir...

Les sites industriels
Le siège social est installé à Briord (Ain) depuis 1973. Depuis, le site a considérablement évolué mais Jean ROSET, et maintenant Pierre et Michel ROSET, ont toujours souhaité conserver là leur siège social, par fidélité à l'histoire familiale et aux personnes qui ont participé à l'évolution de l'entreprise et de leur région.
Les usines sont installées dans l'Ain et l'Isère. Briord abrite le siège social (136 personnes, 3 310 m²) et le département Sièges sur Briord 1 (428 personnes, 35 500 m²), Briord 2 (atelier de menuiserie, 85 personnes, 11 000 m²), Briord 3 (coupe cuir et tissus, contrôle qualité des peaux et des pièces de tissu, 69 personnes, 5 100 m²) et Briord 4 (ouverture fin 2001, bâtiment de stockage des structures semi-finies, 20 personnes, 5 410 m²).
Le département Accessoires à Montagnieu près de Briord, berceau de la société, gère la conception, la réalisation et la commercialisation des luminaires et articles de décoration, tapis, accessoires textiles, mobilier d'appoint et mobilier de complément (33 personnes, 8 400 m²).
Le département Meubles est réparti en deux unités à Saint Jean le Vieux 1 et 2 (ouvert en 1971, traitement mécanique du bois, 284 personnes, 30 000 m²) et Saint Rambert en Bugey (ouvert en 1975, traitement des surfaces bois, 103 personnes, 12 600 m²).
Quant à Bourgoin-Jallieu 1 et 2 (87 personnes en tout, 2 400 m² et 3 600 m²) et Saint Georges de Reneins (45 personnes, 2 400 m²) ce sont deux sites d'ateliers couture.
L'ensemble des 6 sites industriels totalise 120 000 m², soit 2 fois la surface des salles d'exposition du Grand Louvre.

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS