Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Ronan Stephan, directeur général pour la recherche et l'innovation au ministère de l'Enseignement supérieur et de la recherche: docteur ès valorisation

Aurélie Barbaux

Publié le

Il fallait bien un ingénieur et docteur en supraconductivité pour fluidifier les relations entre recherche et industrie. C'est le pari de Valérie Pécresse, la ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, en nommant Ronan Stephan au poste de directeur général pour la recherche et l'innovation le 1er septembre 2009. Mais en 2010, sa principale mission consistera à mettre en oeuvre la stratégie nationale de recherche et d'innovation. Elle a été élaborée en 2009, à la suite d'un processus de concertation définissant les priorités de recherche pour les cinq années à venir. « Si l'on prend l'exemple des trois grandes alliances thématiques, constituées entre les grands organismes scientifiques français et les universités autour de la santé, de l'énergie et des TIC, elles devront rechercher les synergies et composer leurs actions avec le souci de la complémentarité », explique-t-il.

Reste à s'assurer qu'elles joueront leur rôle. Mais l'homme est à son affaire, habitué dans son parcours à concilier les impératifs politiques et plus opérationnels. Il devra veiller à ce que les entreprises soient impliquées dans le processus. « Or, les rapports recherche - entreprise, ne sont pas si naturels ni si simples. La recherche doit mieux afficher son offre et il faut entretenir un dialogue continu entre académique et industrie, en combinant "Techno push" et "Market pull". » Les Instituts Carnot et les pôles de compétitivité n'y suffisent pas. Il va falloir créer des synergies entre la multitude de cellules de valorisation existantes des organismes de recherche. En 2010, Ronan Stephan devra donc lancer l'appel à projets. Mission délicate, car les milliards promis par le grand emprunt n'ont pas fini de créer des jalousies.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle