Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Campus

Qui est Romain Soubeyran, le nouveau patron de CentraleSupélec ?

Simon Chodorge

Publié le

Lundi 27 août, Romain Soubeyran a été nommé nouveau directeur général de CentraleSupélec. La rentrée 2018 sera la première de la promotion "unifiée" après la fusion de l'École Centrale Paris et de Supélec.

Qui est Romain Soubeyran, le nouveau patron de CentraleSupélec ?
Romain Soubeyran, nouveau directeur général de CentraleSupélec.
© D.R.

CentraleSupélec a son nouveau directeur. Succédant à Hervé Biausser, Romain Soubeyran devient le directeur général de l’école d’ingénieurs à partir du 1er septembre et ce pour cinq ans. Il a été nommé lundi 27 août par le président de la République Emmanuel Macron, sur proposition du ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche.

Diplômé de l’École Normale Supérieure et des Mines ParisTech, Romain Soubeyran n’est pas étranger au monde de l’enseignement. Entre février 2012 et octobre 2016, il dirigeait déjà l’école des Mines ParisTech. Il est également passé par le ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche : comme conseiller technique scientifique puis comme adjoint à la directrice de la recherche, et enfin comme adjoint au directeur général de la recherche et de l’innovation.

Passé chez CGG Veritas

Dans le privé, Romain Soubeyran a travaillé trois ans chez Elf Exploration Production en tant qu’ingénieur en géosciences, puis comme responsable géosciences d’un secteur offshore d’exploration intensive. En 2000, il a oeuvré comme chargé de mission puis directeur de la technologie de la branche traitement sismique à la Compagnie générale de géophysique (CGG). Après son passage au ministère de l’Enseignement supérieur, il travaille comme directeur de la technologie puis comme directeur scientifique du groupe CGG Veritas.

Depuis octobre 2016 et jusqu’à présent, Romain Soubeyran était le directeur général de l’INPI (Institut national de la propriété industrielle).

La première promotion unifiée à la rentrée 2018

CentraleSupélec a vu le jour en janvier 2015, après la fusion de l’École Centrale Paris et de Supélec. L'école compte aujourd’hui trois campus en France et 4 300 étudiants, dont 3 200 élèves ingénieurs. À la rentrée 2018, l’école verra entrer la première promotion suivant le nouveau cursus commun.

“C’est un honneur pour moi de rejoindre CentraleSupélec, particulièrement au moment d’y accueillir la première promotion ‘unifiée’ d’élèves ingénieurs. Celle-ci va bénéficier du nouveau cursus capitalisant sur les forces rassemblées de deux écoles historiquement parmi les plus prestigieuses”, fait savoir Romain Soubeyran dans un communiqué.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les thèmes de L'Usine Campus


Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle