Rolls Royce construira les moteurs du premier navire destiné à une mine sous-marine

La construction du bateau qui sera déployé par Nautilus Minerals sur son permis sous-marin Solwara 1, au large de la Papouasie-Nouvelle Guinée, a été confiée au chinois Fuijan Mawei. Ce navire-usine, conçu par le singapourien SeaTeach Solutions pour l’armateur dubaïote Marine Assets, sera propulsé par six moteurs Rolls Royce B33:45.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Rolls Royce construira les moteurs du premier navire destiné à une mine sous-marine

Six moteurs diesel de neuf cylindres (d’une puissance totale de 31,4 megawatts) conçus par Rolls Royce Marine of Norway propulseront l’usine flottante de 227 mètres de long sur 40 de large qui sera utilisée en Papouasie par Nautilus Minerals pour exploiter la première mine sous-marine située dans les grands fonds. Le constructeur fournira également trois propulseurs azimutaux (9 megawatts), deux propulseurs relevables (7 megawatts) et deux propulseurs à tunnel (2 megawatts). Les moteurs sont livrables en mars 2016, pour une mise à disposition du bateau en 2017. C’est la première commande multiple reçue par Rolls Royce depuis la mise sur le marché du B33:45 en septembre 2014.

Le navire, dont l’armateur est Marine Assets Corporation (basé à Dubaï), assurera le prétraitement et le transfert du minerai qui sera extrait par la minière canadienne Nautilus Minerals d’un champ d’amas sulfurés situé à une profondeur moyenne de 1550 mètres. Il sera équipé d’une liaison fond-surface fournie par le français Technip et d’un système de production sous-marin composé de plusieurs bulldozers miniers marinisés. GE Oil and Gas fournira le système de pompage situé à la base du riser (flexible fourni par Technip).

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Situé sur le plancher océanique de la mer de Bismarck au large de la Papouasie, ce champ est constitué de cheminées volcaniques inactives d’une hauteur moyenne de 10 m. Les roches qui les constituent contiennent du cuivre à une teneur de 8,2% (contre moins de 1% pour la plupart des gisements terrestres actuellement exploités). Mais aussi de l’or (6,4 grammes par tonne), de l’argent (34 g/t) et du zinc (0,9%).

Myrtille Delamarche

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Matières Premières
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS