Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Rohde & Schwarz sort du labo

, ,

Publié le

Rohde & Schwarz sort du labo
L’appareil affiche des performances de laboratoire.
© D.R.

Les oscilloscopes sont des instruments de mesure le plus souvent utilisés en laboratoire et dans les services de R & D, notamment pour effectuer le débogage et la caractérisation de conceptions électroniques. Indispensables dans la conception des produits comportant des circuits électriques ou électroniques, ils permettent de détecter les formes de signaux les plus complexes et les plus rapides en mesurant leurs caractéristiques de durée, de fréquence et d’amplitude et d’isoler les anomalies. Des modèles portables, moins sophistiqués, servent également au contrôle qualité et à la maintenance.

Un appareil portable de précision

L’allemand Rohde & Schwarz vient d’élargir sa gamme avec un oscilloscope portable visant des performances de laboratoire, dans un boîtier portatif autonome sur batterie. Les Scope Rider donnent la possibilité de regrouper plusieurs instruments dans un seul appareil compact. En fonction des options choisies, l’opérateur pourra utiliser les fonctions des RHT1002 et RTH1004, à 2 ou 4 voies (bande passante de 60 MHz à 500 MHz) comme oscilloscope portable, analyseur logique, analyseur de protocoles ou encore enregistreur de données et multimètre. Leurs 2 à 4 voies analogiques et leurs 8 entrées numériques font de ces appareils les premiers oscilloscopes pour signaux mixtes de type MSO capables d’acquérir des signaux analogiques et numériques. Ils permettent l’analyse de protocoles tels qu’I2C, SPI, RS232, RS 422, RS-485 et UART.

Équipés d’entrées isolées et d’interfaces de communication, ils sont conformes aux normes CAT IV et CAT III et peuvent mesurer des tensions jusqu’à 600 et 1 000 V. Ces appareils se caractérisent par un oscilloscope de haute performance équipé d’un système de déclenchement numérique précis, 33 fonctions de mesure automatiques, une fonction de test d’enveloppe et un traceur XY. Ils peuvent servir d’analyseur logique à 8 voies numériques et d’analyseur de protocole avec fonction de décodage et de déclenchement. Ils sont dotés d’un convertisseur A/N de 10 bits développé en interne, de fréquences d’échantillonnage respectives de 2,5 ou 1,25?Géch/s par voie et de profondeurs mémoires respectives de 250 ou 125 Kéch par voie. Leur boîtier pesant 2,4 kg a un indice d’étanchéité IP51, autorisant une utilisation dans des environnements sévères. Équipés d’un écran tactile grand format (TFT 7 pouces WVGA), leur manipulation est aussi intuitive que celle d’une tablette.

Le groupe de Munich emploie 9 900 salariés et a réalisé sur son dernier exercice un chiffre d’affaires de 1,83 milliard d’euros.

Principaux concurrents

  • Chauvin Arnoux (France)
  • Fluke (États-Unis)
  • Men Mikro Elektronik (Allemagne)
  • Sefram (France)
  • Tektronix (États-Unis)
  • Teledyne LeCroy (États-Unis)

Caractéristiques

  • 60 MHz avec taux d’échantillonnage de 5 Géch/s
  • 2 voies isolées avec CAT IV 600 V / CAT III 1 000 V
  • 10-bit ADC
  • 50 000 formes d’ondes par seconde
  • Écran 7 pouces tactile capacitif
  • Protection IP51
  • USB, ethernet et Wireless LAN
  • 33 fonctions de mesure

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle