Rockwell Automation part à l’offensive sur les petits automates

Le spécialiste américain de l’automatisme lance une offre dédiée à la conquête du marché européen des petits automates. Un segment porteur dominé jusqu’ici par Siemens.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Rockwell Automation part à l’offensive sur les petits automates

Leader sur les gros automates, Rockwell Automation s’attaque aux petits. Les responsables français du fabricant américain d’automatismes ont présenté mardi 3 avril, lors d’une conférence de presse à Paris, le lancement de leur offre de petits automates programmables. Objectif de cette opération stratégique pour le groupe : partir à l’assaut du segment le plus important du marché et à la plus forte croissance attendue pour les prochaines années

Citant une étude du cabinet Arc Advisory Group sur le marché 2010 des automates programmables, Vincent Laulanet, le responsable de l’activité automatismes et logiciels de Rockwell, a pointé le contraste entre une position de numéro un mondial (33% de parts de marché) dans les gros contrôleurs capables de gérer des dizaines de milliers d’entrées/sorties et celle, bien plus modeste, dans les petits automates (de cent à mille entrées/sorties). Dans ce dernier segment, Rockwell est très loin derrière le leader Siemens, à 17% de parts de marché contre 43% pour l’allemand.

Le retard est encore plus flagrant en Europe, terrain de chasse privilégié de Siemens, où Rockwell ne détient que 7% du segment. "Nos produits étaient positionnés trop haut tant en prix qu’en capacités, reconnaît Olivier Vallée, responsable marketing de Rockwell. Il était très difficile de conquérir de nouveaux clients". Ultra-dominant en Amérique du Nord, Rockwell a dû se mettre à l’écoute des clients européens, qui totalisent plus de la moitié du marché mondial des petits automates. "Un travail engagé depuis trois ans a permis d’identifier les besoins des industriels et des fabricants de machines européens", raconte Olivier Vallée. Résultat : des automates épurés et moins chers avec lesquels Rockwell compte prendre une part croissante d’un marché évalué par Arc Advisory Group à 2,3 milliards de dollars en 2010, et dont la croissance annuelle moyenne devrait atteindre 7,4% d’ici à 2015.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

  • Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

    AVRIL
ARTICLES LES PLUS LUS