Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Roche prolonge son offre de 4,3 milliards de dollars sur Spark jusqu'au 3 juin

Publié le

ZURICH (Reuters) - Roche a encore prolongé son offre de rachat de 4,3 milliards de dollars (3,8 milliards d'euros) sur le spécialiste américain de la thérapie génique Spark Therapeutics, jusqu'au 3 juin, en raison, dit-il, d'un examen des autorités américaines de régulation qui prend plus de temps que prévu.

Roche prolonge son offre de 4,3 milliards de dollars sur Spark jusqu'au 3 juin
Roche a encore prolongé son offre de rachat de 4,3 milliards de dollars (3,8 milliards d'euros) sur le spécialiste américain de la thérapie génique Spark Therapeutics, jusqu'au 3 juin, en raison, dit-il, d'un examen des autorités américaines de régulation qui prend plus de temps que prévu. /Photo d'archives/REUTERS/Arnd Wiegmann
© Arnd Wiegmann

Les entreprises citées

Le laboratoire suisse a déclaré que toutes les modalités de son offre à 114,50 dollars par action restaient inchangées. Le mois dernier, Roche avait déjà prolongé jusqu'au 2 mai son offre qui devait prendre fin le 3 avril.

"L'examen de la transaction est en cours et les parties travaillent activement avec le gouvernement pour faciliter ce processus", a déclaré Roche.

"Afin de donner au gouvernement plus de temps pour finaliser son actuel examen, Roche a choisi de retirer et de déposer de nouveau le formulaire de notification et le préavis de fusion"

Une porte-parole de Roche a déclaré que la société prévoit toujours de finaliser l'opération au premier semestre de 2019.

Roche a déclaré que jeudi, 26,1% des actions en circulation de Spark avaient été apportées à son offre. C'est moins que les 29,4% d'actions Spark qui avaient été apportées le 2 avril, avant que le laboratoire n'annonce la prolongation son offre.

Il lui faut obtenir plus de 50% des actions en circulation pour valider son projet.

Roche a précisé que les actionnaires étaient libres de déposer leurs actions ou de les retirer jusqu'à la clôture de l'offre.

Aux Etats-Unis, Spark fait face à plusieurs poursuites intentées par des actionnaires qui contestent la décision du groupe de se vendre à Roche, estimant que l'opération sous-évalue les actions du groupe et est injuste pour les actionnaires. Roche n'a pas souhaité s'exprimer sur ce dossier.

Le groupe bâlois a décidé d'acquérir Spark et son portefeuille de traitements contre la cécité, l'hémophilie et les maladies neurodégénératives, entre autres, pour faire face notamment à l'offensive de Novartis dans la thérapie génique.

L'action Roche gagnait 0,4% à la Bourse de Zurich vers 7h30 GMT.

(John Miller; Claude Chendjou pour le service français, édité par Catherine Mallebay-Vacqueur)

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle