Roche prolonge son offre de 4,3 milliards de dollars sur Spark jusqu'au 3 juin

ZURICH (Reuters) - Roche a encore prolongé son offre de rachat de 4,3 milliards de dollars (3,8 milliards d'euros) sur le spécialiste américain de la thérapie génique Spark Therapeutics, jusqu'au 3 juin, en raison, dit-il, d'un examen des autorités américaines de régulation qui prend plus de temps que prévu.
Partager
Roche prolonge son offre de 4,3 milliards de dollars sur Spark jusqu'au 3 juin
Roche a encore prolongé son offre de rachat de 4,3 milliards de dollars (3,8 milliards d'euros) sur le spécialiste américain de la thérapie génique Spark Therapeutics, jusqu'au 3 juin, en raison, dit-il, d'un examen des autorités américaines de régulation qui prend plus de temps que prévu. /Photo d'archives/REUTERS/Arnd Wiegmann

Le laboratoire suisse a déclaré que toutes les modalités de son offre à 114,50 dollars par action restaient inchangées. Le mois dernier, Roche avait déjà prolongé jusqu'au 2 mai son offre qui devait prendre fin le 3 avril.

"L'examen de la transaction est en cours et les parties travaillent activement avec le gouvernement pour faciliter ce processus", a déclaré Roche.

"Afin de donner au gouvernement plus de temps pour finaliser son actuel examen, Roche a choisi de retirer et de déposer de nouveau le formulaire de notification et le préavis de fusion"

Une porte-parole de Roche a déclaré que la société prévoit toujours de finaliser l'opération au premier semestre de 2019.

Roche a déclaré que jeudi, 26,1% des actions en circulation de Spark avaient été apportées à son offre. C'est moins que les 29,4% d'actions Spark qui avaient été apportées le 2 avril, avant que le laboratoire n'annonce la prolongation son offre.

Il lui faut obtenir plus de 50% des actions en circulation pour valider son projet.

Roche a précisé que les actionnaires étaient libres de déposer leurs actions ou de les retirer jusqu'à la clôture de l'offre.

Aux Etats-Unis, Spark fait face à plusieurs poursuites intentées par des actionnaires qui contestent la décision du groupe de se vendre à Roche, estimant que l'opération sous-évalue les actions du groupe et est injuste pour les actionnaires. Roche n'a pas souhaité s'exprimer sur ce dossier.

Le groupe bâlois a décidé d'acquérir Spark et son portefeuille de traitements contre la cécité, l'hémophilie et les maladies neurodégénératives, entre autres, pour faire face notamment à l'offensive de Novartis dans la thérapie génique.

L'action Roche gagnait 0,4% à la Bourse de Zurich vers 7h30 GMT.

(John Miller; Claude Chendjou pour le service français, édité par Catherine Mallebay-Vacqueur)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS