Roaming : vers un nouveau règlement pour les opérateurs téléphoniques

La Commission européenne veut une nouvelle fois voir baisser le prix de l'itinérance mobile au sein de l'UE. Une nouvelle directive, attendue pour juin, doit notamment réduire de moitié le prix de la data mobile. Mais les opérateurs s'opposent à cette nouvelle coupe dans leurs marges.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Roaming : vers un nouveau règlement pour les opérateurs téléphoniques

Les prix facturés par les opérateurs mobiles pour les communications passées d'un pays à un autre de l'UE sont encore largement trop élevés. C'est du moins le point de vue de Neelie Kroes, commissaire européenne chargée des nouvelles technologies.

"Je sais que 40% des consommateurs de mobiles sont nerveux à l'idée d'utiliser des services de données à l'étranger, parce que, avec les prix du roaming en Union européenne qui sont encore tellement élevés, ils savent qu'ils pourraient avoir une vilaine surprise au moment d'ouvrir leur facture", a-t-elle déclaré lundi dernier lors d'une conférence d'ouverture du salon Mobile World Congress 2012 qui se tient à Barcelone du 27 février au 1er mars.

Face à cette situation préjudiciable pour le consommateur, Bruxelles prépare un nouveau règlement européen sur l'itinérance. Il "doit permettre d'assurer un Marché unique vraiment compétitif en matière de roaming, avec plus de choix et des prix beaucoup plus bas pour les consommateurs", a affirmé Neelie Kroes.

Selon nos informations, ce règlement devrait être voté dès le printemps prochain et entrer en vigueur en juin, lors de sa publication au Journal officiel. Déjà dévoilé en juillet dernier, il permettrait aux consommateurs "de souscrire, dès le 1er juillet 2014, à un contrat d'itinérance moins cher, distinct de leur contrat national, tout en conservant le même numéro de téléphone". Ces nouveaux contrats spécifiques à l'itinérance devraient notamment diviser par deux les tarifs de la data mobile, par rapport au prix moyen actuellement pratiqué.

Ainsi, les consommateurs en itinérance ne devraient plus payer qu'un maximum de 50 centimes par mégaoctet d'échange de données. Quant aux reste, il porterait à 24 centimes d'euros la minute pour émettre un appel et à 10 centimes l'envoi d'un SMS.

Bras de fer avec les opérateurs mobiles

Sans surprise, les opérateurs mobiles ne voient pas d'un très bon œil ce nouveau règlement. Vittorio Colao, directeur général de Vodafone, est monté au créneau contre cette nouvelle régulation européenne dans les colonnes du journal britannique The Guardian. "L'Europe a-t-elle besoin d'emplois ou de baisse de prix ? Nous devrions cesser cette intervention continue sur les prix et laisser l'industrie réinvestir l'argent", a-t-il déclaré lundi dernier.

Le même jour, Neelie Kroes rétorquait dans un communiqué qu'elle ne "répondait pas bien aux menaces" et qu'elle surtout du côté des clients de Vodafone. " Rappelez-vous que, si les consommateurs n'ont plus peur d'utiliser leurs smartphones et tablettes lorsqu'ils voyagent à travers l'Europe, les opérateurs en bénéficieront aussi", a-t-elle déclaré.

Les opérateurs entendent défendre leurs marges sur l'itinérance, nécessaires selon-eux pour continuer d'investir dans leurs réseaux, notamment avec l'arrivée de la 4G. De son côté, Bruxelles table donc sur une baisse des prix, entrainant une augmentation des usages, favorisant ainsi mécaniquement l'émergence d'un marché de volume.

Ces deux visions opposées du marché, devraient faire l'objet de débats animés durant les semaines à venir. Et les opérateurs de multiplier les opérations de lobbying auprès des politiques pour tenter de torpiller ce nouveau règlement. Rappelons cependant que par le passé la Commission a déjà imposé deux règlements sur le roaming à l'industrie des telecoms, en 2007 puis en 2009. A chaque fois, les opérateurs ont d'abord vivement exprimé leur opposition, avant de se plier, bon gré mal gré, au nouveau règlement.

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS