Risque limité de l'exposition des banques allemandes à la Grèce

FRANCFORT (Reuters) - Les banques allemandes sont exposées à hauteur d'environ 23,5 milliards d'euros à la Grèce mais le risque systémique est limité car les principales banques commerciales, Deutsche Bank et Commerzbank, ne détiennent qu'une petite part de ces créances, selon des données collectées par Reuters.

Partager
Risque limité de l'exposition des banques allemandes à la Grèce

L'établissement le plus exposé est la banque publique de développement KfW, avec des prêts d'un montant total de 15 milliards d'euros à l'Etat grec, a déclaré la fédération bancaire BdB.

Commerzbank dit avoir une exposition d'environ 400 millions d'euros au risque de crédit en Grèce à fin septembre, tandis que le montant est de 298 millions pour Deutsche Bank à l'égard d'entreprises, de banques et d'entités publiques grecques.

Les investisseurs s'interrogent sur l'avenir de la Grèce au sein de la zone euro en raison des élections législatives anticipées organisées le 25 janvier dans ce pays.

D'après une étude de JPMorgan, Crédit Agricole est la banque de détail européenne la plus exposée à la Grèce. L'établissement français disait avoir 3,5 milliards de créances en Grèce fin 2013, mais aucune vis-à-vis d'organismes publics.

BNP Paribas détenait de son côté environ 700 millions d'euros de dette grecque fin 2013, toujours selon JPMorgan. La banque a refusé de s'exprimer à ce sujet.

Société Générale a dit avoir une exposition de 300 millions d'euros vis-à-vis des entreprises grecques à fin septembre, mais nulle en termes de dette souveraine, selon une porte-parole de la banque.

L'exposition allemande se répartit en 4,6 milliards à l'égard d'autres banques, 3,6 milliards à l'égard d'entreprises ou d'individus et 15,2 milliards à l'égard d'entités publiques, selon la BdB.

"L'exposition des banques allemandes au risque de crédit en Grèce est faible", juge le patron de la BdB, Thomas Kemmer, dans un communiqué. "C'est pourquoi, si nous devions parvenir à une situation d'insolvabilité de la Grèce, les effets directs sur les banques allemandes pourraient être surmontés."

"Même les effets de contagion qui accompagneraient une sortie (de la Grèce de la zone euro) pourraient être mieux supportés qu'il y a deux ou trois ans", ajoute-t-il.

(Kathrin Jones et Thomas Atkins; Bertrand Boucey pour le service français, édité par Juliette Rouillon)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Le théâtre engagé et populaire de Samuel Valensi

Le théâtre engagé et populaire de Samuel Valensi

Samuel Valensi est un jeune metteur en scène engagé. Passionné de théâtre, il a décidé de quitter les bancs d'HEC pour écrire et mettre en scène. Il est...

Écouter cet épisode

Le Mans, capitale du son

Le Mans, capitale du son

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Olivier James nous emmène au Mans pour nous faire découvrir un écosystème surprenant : celui de l'acoustique. En quelques années, la...

Écouter cet épisode

Le design dans le monde d'après

Le design dans le monde d'après

L'ancien secrétaire d'Etat socialiste, Thierry Mandon, est président de la Cité du Design de Saint-Etienne. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il présente la Biennale...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

ETABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG.

Technicien de Maintenance en Matériel / Equipement H/F

ETABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG. - 04/07/2022 - CDI - BORDEAUX

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

91 - Palaiseau

Prestations de curage, de vidange et d'entretien des installations et réseaux divers de l'Ecole Polytechnique

DATE DE REPONSE 01/01/1970

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS