Risque de surcharge pour le secteur de l’automobile électrique en Chine

Wanxiang Group rejoint le club des équipementiers automobiles qui se lancent dans la production de voitures électriques. A cette occasion, le site du quotidien China Daily fait le point sur un secteur industriel potentiellement victime de surcapacité à l'avenir.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Risque de surcharge pour le secteur de l’automobile électrique en Chine
L’équipementier automobile Wanxiang Group a reçu, mardi 20 décembre, le feu vert pour implanter une usine de production de voitures électriques dans la province de Zhejiang. 50 000 véhicules en sortiront à terme. A cette occasion China Daily revient plus largement sur l’état de l’industrie automobile électrique en Chine. D’après le quotidien chinois, ce secteur industriel risque d’être à moyen terme en surcapacité.
Une politique volontariste qui a stimulé l’industrie
La Chine mène une politique ultra-volontariste pour stimuler le marché. Depuis 2009, le gouvernement central subventionne jusqu’à 55 000 yuan (7 578€) pour l’achat d’un véhicule électrique et 30 000 yuan (4 134€) pour l’achat d’un véhicule hybride rechargeable. Les différents gouvernements locaux offrent également des aides à l’équipement pouvant varier selon la région. D’après le ministère des finances 33,4 millards de yuan (4,6 milliards d’euros) ont déjà été distribués à fin 2015.
Cette manne a ouvert les appétits. D’après une étude du China Times citée dans l'article, les 32 principaux constructeur automobiles nationaux ont annoncé vouloir investir au 311 milliards de yuan (42,8 milliards d’euros) dans l'électrique. En 2016, Wanxiang Group est le sixième équipementier à franchir le pas en devenant constructeur. Leur production cumulée devrait s’élever à 1,13 million de véhicules par an aux alentours de 2020. 7 millions de véhicules électriques ou hybrides rechargeables pourraient être produits par an dans tout le pays à cette échéance. Cela représente plus de trois fois l’objectif de 2 millions d’unités vendues par an fixé par le gouvernement.
Un avenir incertain
Pour les analystes cette prévision semble elle même optimiste. D’après la CAAM (China Association Of Automobile Manufacturers), 400 000 véhicules électriques ont été vendus entre janvier et novembre 2016, soit une croissance de 60% sur une année glissante. Même si cette croissance est largement supérieure à la moyenne du secteur qui est de 13% , pour l’expert Wang Binggang "celle-ci est portée principalement par la politique gouvernementale plutôt que par la demande du marché."
Le ministère de l’Industrie et des Technologies de l’Information vient par ailleurs, d’annoncer une baisse des subventions avec pour objectif une suppression totale d’ici quatre ans. "En raison de l’expansion rapide du secteur, nous avons vu le problème que représente l’investissement aveugle, celui-ci doit être traité pour éviter les risque", a justifié Wu Wei responsable de la Commission nationale du développement et de la réforme.

Partager

NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS