Risque de sous-charge aux Chantiers de l'Atlantique

Partager

P&O Princess a annoncé qu'elle abandonnait ses deux options d'achat qui arrivaient à échéance le 30 septembre 2002. Le contrat pour ces deux navires de 88 000 tonneaux remonte à la fin 1999.

A trois reprises, le croisiériste a obtenu la prolongation de ces options qui lui permettait de bénéficier d'un prix et d'un délai de construction définis pour ces deux navires. Mais la demande d'un quatrième report jusqu'en janvier 2003 vient d'être rejetée par Alstom.

« Les deux parties n'ont pu trouver les termes d'un accord, ce qui libère les Chantiers de l'Atlantique de toute obligation et n'entraîne aucune conséquence sur le carnet de commandes de l'entreprise », commente un porte-parole de l'entreprise. « Les potentialités du marché de la croisière sont intactes et des projets pourraient déboucher dans les prochaines semaines ».

Dans son communiqué, P&O Princess évoque la possibilité d'acquérir d'autres paquebots auprès des Chantiers de l'Atlantique pour sa marque américaine Princess Cruise. Une telle perspective semble toutefois soumise à l'issue des grandes manœuvres qui se déroulent autour de cette compagnie britannique, convoitée par ses deux grands concurrents RCCL et Carnival.

Les Chantiers de l'Atlantique n'ont décroché aucune commande de paquebots depuis l'arrêt des aides, le 31 décembre 2000. Six paquebots seront livrés d'ici au premier trimestre 2004 dont le Queen Mary II. Il restera ensuite, et jusqu'au premier trimestre 2005, un méthanier pour GDF et deux bâtiments militaires à construire avec la DCN. L'entreprise sera donc confrontée à un trou d'activité en 2003. Cette situation pourrait s'aggraver si l'attentisme des armateurs perdure dans les six mois.

Emmanuel GUIMARD

Partager

NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS