Economie

RIP l'entretien annuel

, , ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Entretien Quand tout va plus vite, que le temps continu s’impose, l’entretien professionnel annuel est has been. De plus en plus d’entreprises se tournent vers l’évaluation permanente. 

RIP l'entretien annuel
Les générations Y et Z réclament des retours fréquents, directs et rapides sur leur travail.
© Rawpixel

Trop rigide, inefficace, ringard… À l’heure du numérique, le rite bien rodé (et redouté) de l’entretien annuel d’évaluation fait sa révolution. Les employeurs n’ont guère le choix. Les générations Y et Z réclament des retours fréquents, directs et rapides sur leur travail, confirme l’enquête Cegos de 2017 sur les millennials. En outre, l’accélération des projets et des missions exige des ajustements en temps réel.

Très réactifs, les groupes anglo-saxons ont été les premiers à instaurer des feedbacks en continu, à l’instar de General Electric, qui l’a

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte