Rio Tinto va augmenter de 28% sa production de minerai de fer

SYDNEY (Reuters) - Le groupe minier Rio Tinto a annoncé mercredi son intention d'investir 3,1 milliards de dollars (2,2 milliards d'euros) pour augmenter de 28% sa production de minerai de fer.

Partager

Celle-ci sera portée à 283 millions de tonnes par an d'ici 2013. Le groupe anglo-australien envisage déjà pour la suite une nouvelle hausse pour atteindre une production de 333 millions de tonnes, ce qui le mettrait au niveau du brésilien Vale.

Cette annonce intervient deux jours après le renoncement officiel de Rio Tinto et de son compatriote BHP Billiton à leur projet de rapprochement de leurs opérations dans le minerai de fer en Australie qui aurait permis aux deux groupes d'économiser plusieurs milliards de dollars. Mais cet accord a été considéré comme contraire à la concurrence en Europe et en Asie.

Le prix du minerai de fer suivi par Thomson Reuters est situe proche de son plus haut de cinq mois. La tendance est à l'accroissement de la production dans le secteur du minerai de fer. Il s'agit de répondre à la hausse de la demande en provenance d'Asie.

L'important investissement de Rio, couplé à l'annonce par BHP d'une hausse de 6% de sa production trimestrielle de minerai de fer, a éclipsé les informations de presse suggérant que les groupes miniers risquaient d'être doublement taxés avec le projet australien d'une taxe de 30% sur le charbon et le minerai de fer.

Rio Tinto, qui annoncé la semaine dernière avoir produit un record de 47,6 millions de tonnes de minerai de fer sur le trimestre, dispose pour l'instant d'une capacité de production de 220 millions de tonnes par an en Australie, soit le double de celle de BHP Billiton et la seconde dans le monde derrière celle du brésilien Vale.

"Notre projet est d'augmenter notre capacité de plus de 50% pour la porter à 333 millions de tonnes par an (...)", a déclaré le responsable de la division minerai de fer de Rio, Sam Walsh, dans un communiqué.

Le marché mondial du minerai de fer, composante essentielle de l'acier, est estimé à environ un milliard de tonnes par an.

Rio Tinto possède la majorité de ses mines australiennes de minerai de fer via sa filiale Hamersley mais en exploite certaines en partenariat avec des investisseurs australiens, japonais et chinois.

Sur le montant de 3,1 milliards de dollars annoncé pour l'investissement, la part proprement dite de Rio Tinto est de 2,1 milliards.

James Regan, Danielle Rouquié pour le service français; édité par Benoît Van Overstraeten

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS