Rio Tinto relève son dividende, l'aluminium entache le résultat

par Sonali Paul

Partager

MELBOURNE (Reuters) - Le groupe minier Rio Tinto a annoncé jeudi le relèvement d'un tiers de son dividende et s'est dit confiant dans ses perspectives de long terme en dépit d'un recul de son bénéfice récurrent au second semestre et d'une provision de 9 milliards de dollars (6,8 milliards d'euros) passée sur sa division aluminium en difficulté.

Comme son concurrent BHP Billiton qui a fait état mercredi d'une baisse de 6% de ses résultats sur les six premiers mois de son exercice en cours, Rio Tinto s'est déclaré prudemment optimiste concernant la croissance de son activité avec l'atterrissage en douceur de l'économie chinoise.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

L'annonce d'un dividende de 145 cents par action, en hausse de 34%, souligne que Rio reste confiant malgré la volatilité des prix des matières premières.

"Le dividende a surpris à la hausse", a commenté Mark Taylor, analyste spécialisé dans les valeurs matières premières chez Morningstar. "C'est une information sur leur confiance quant à leurs perspectives."

Rio Tinto, numéro deux mondial de l'extraction de minerai de fer, a annoncé une hausse de ses investissements et a estimé être en meilleure position que la plupart de ses concurrents pour croître au moment où Glencore et Xstrata discutent d'une fusion à 90 milliards de dollars.

"Je pense que nous avons le projet de croissance le plus créateur de valeur dans le secteur et nos projets d'expansion du gisement de minerai de fer de Pilabara sont sans équivalent", a déclaré le PDG de Rio Tinto, Tom Albanese, dans un communiqué.

Le groupe a porté son programme d'investissements à 16 milliards de dollars en 2012, contre 12,3 milliards en 2011.

Les profits récurrents hors exceptionnels ont reculé à 7,77 milliards de dollars sur la période de juillet à décembre, contre 8,22 milliards un an auparavant, les ventes de minerai de fer en plein essor contribuant à l'essentiel du résultat.

Les analystes s'attendaient en moyenne à un profit de 7,5 milliards de dollars avant exceptionnels.

Rio a toutefois prévenu que la hausse de ses coûts, en particulier des coûts salariaux, avait pesé sur les profits. Les salariés des mines de charbon de Bowen Basin, en Australie, de son concurrent BHP Billiton viennent de décider une grève d'une semaine.

"Partout en Australie nous avons été confrontés à une dérive des coûts et je suis préoccupé par la baisse de la productivité", a déclaré Tom Albanese à des journalistes.

La dépréciation plus importante que prévu de 8,9 milliards de dollars dans la division aluminium, après l'acquisition d'Alcan pour 38 milliards de dollars alors que le marché était à son plus haut en 2007, a plongé le groupe dans le rouge et poussé le PDG et le directeur financier Guy Elliott à renoncer à leur bonus.

Les charges exceptionnelles, après prise en compte d'une dépréciation dans la division diamants, ont totalisé 9,3 milliards de dollars.

Rio Tinto, peu endetté et dont la trésorerie a bénéficié de ses ventes massives de minerai de fer, était considéré comme le groupe minier le plus à même de relever son dividende ou d'étendre son programme de rachat d'actions.

Le dividende a été augmenté mais Rio Tinto n'a pas relevé son programme de rachat d'actions portant sur 7 milliards de dollars et qui doit être mené à bien d'ici la fin du trimestre.

Marc Joanny pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

Partager

NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS