Rio Tinto : le gouvernement va-t-il sauver le site de Saint-Jean-de-Maurienne ?

Alors que Rio Tinto et EDF sont toujours en négociations concernant le prix de l’électricité fournit à l’usine de Saint-Jean-de-Maurienne (Savoie), la direction de l’aluminier envisage de vendre le site.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Rio Tinto : le gouvernement va-t-il sauver le site de Saint-Jean-de-Maurienne ?

Après Lejaby, Photowatt et ArcelorMittal, le gouvernement pourrait voler au secours de Rio Tinto. Selon nos informations, il tenterait bien d’intervenir dans ce dossier qui met en jeu pas moins de 600 emplois. Depuis plusieurs mois en effet, le groupe spécialiste de l’aluminium Rio Tinto négocie pied à pied avec EDF le prix de l’électricité fournit à son usine de Saint-Jean-de-Maurienne (Savoie).

Ce site très énergivore bénéficie depuis 1984 de tarifs d'électricité très favorables. Mais ce contrat prendra fin début 2014. Jusque-là, Rio Tinto payait son électricité de deux à trois fois moins cher que le coût "normal". Un tarif décisif alors que le coût de l’électricité peut représenter un tiers du coût de production de l’aluminium.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Mais les négociations semblent s’enliser. Henri Proglio a déclaré que ses propositions étaient très compétitives. La direction de Rio Tinto ne semble pas être du même avis. A tel point qu’elle est à la recherche d’un repreneur pour son site. Cette éventualité a été évoquée par la direction comme une "piste" ce mercredi lors d'un comité central d'entreprise.

Jean-Jack Queyranne, président (PS) de la Région Rhône-Alpes, a très vite réagi. Il dénonce "la stratégie industrielle au niveau mondial de Rio Tinto" qui prouve que le groupe "n’a pas préparé l’avenir du site de Saint-Jean de Maurienne". Jean-Jack Queyranne inquiet pour la pérennité des emplois et craignant "un désert social" pour sa région, en appelle même au préfet.

"Je demande que soient dégagés les moyens d’une expertise rapide pour apprécier réellement la redynamisation du site de Saint-Jean de Maurienne vers un nouveau cycle de l’aluminium, qu’il soit lié à la transformation ou au recyclage", indique-t-il.

Rio Tinto s’apprête justement a lancé "dans les prochains jours une étude d’évaluation du site", selon un porte-parole du groupe. Menée par une équipe interne ainsi que cabinets de conseil et des banques d’affaires, "elle pourrait durer plusieurs mois", toujours d’après ce porte-parole qui refuse de fournir une date butoir.

Cette étude sur l’avenir du site concerne uniquement l’usine de production de Saint-Jean-de-Maurienne (420 salariés) et celle de Castelsarrasin (50 salariés). Le centre de R&D (environ 100 salariés) semble donc bel et bien à l’abri d’une possible cession.
Rio Tinto va-t-il vendre son usine savoyarde ? Le site peut-il fermer définitivement, comme le redoutent les syndicats ? Un comité d’entreprise européen est prévu pour le lundi 19 mars. Il devrait permettre de préciser davantage l’avenir du site.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS