L'Usine Matières premières

Rio Tinto annonce ses ambitions dans le nickel

, ,

Publié le

S'appuyant sur d'importantes ressources en Asie, le géant minier a l'intention de devenir un acteur important du métal du diable.

Rio Tinto annonce ses ambitions dans le nickel

Rio Tinto ne disposait plus dans son portefeuille de gisements nickélifères depuis l'abandon de ses mines au Brésil et au Zimbabwe. Tablant sur l'insatiable demande de la sidérurgie chinoise, l'australo-britannique effectue un retour en force avec deux projets, aux Etats-Unis (Eagle) et surtout en Indonésie, Sulawesi à l'est de Borneo. En avant-première de la conférence que doit tenir son directeur général, Tom Albanese, devant ses investisseurs, le mineur vient d'annoncer dans un communiqué que son projet contenait 162 millions de tonnes (Mt) de nickel latéritique, ce qui en fait l'un des gisements non encore exploité les plus importants.

Site tropical typique, le gisement, qui a été découvert en 2000, se décompose en 111 Mt de limonite (1,41% de nickel et 0,10% de cobalt) et 51 Mt de saprolite (2,10% de nickel et 0,08% de cobalt). Pas moins de 46 forages au diamant ont été effectués pour évaluer la richesse du gisement. Une mine à ciel ouvert devrait être réalisée et Rio Tinto a déjà effectué des tests métallurgiques pour traiter le minerai par lixiviation acide en autoclave à haute pression (procédé PAL). Les taux de recouvrement sont annoncés à 90% pour le nickel et à 88% pour le cobalt.

Un retour dans le nickel pour contrer l'OPA de BHP

Le projet Sulawesi est annoncé, par ses promoteurs, avec une capacité de production annuelle  de 46 000 tonnes de nickel à partir de 2015, ce qui placerait Rio Tinto parmi le top 10 du secteur. A plus long terme cependant, le géant minier prévoit une expansion des capacités jusqu'à 100 000 tonnes de nickel, loin de Norilsk ou de Vale-Inco, mais à la hauteur d'Eramet, l'actuel numéro 6. Pour réaliser ses ambitions, Rio Tinto table sur un investissement global compris entre 1,5 et 2 milliards de dollars, une somme équivalente à celle que compte investir Eramet dans son projet de Weda Bay, également en Indonésie.

Cette annonce d'un retour dans le nickel est la dernière phase de sa stratégie de défense contre l'OPA hostile du numéro un du secteur, son compatriote BHP Billiton. Rio Tinto a depuis le début de l'année fait part d'une succession de nouveaux projets visant à justifier son refus de la fusion par une stratégie plus profitable pour ses actionnaires, et ses clients, que celle proposée par BHP. Toutefois Rio, qui a signé un accord avec le gouvernement indonésien pour l'exploitation de Sulawesi, devra obtenir en justice l'annulation d'accords parallèles signés par des compagnies locales avec le gouvernement provincial.

Daniel Krajka

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

1000 INDICES DE REFERENCE

  • Vous avez besoin de mener une veille sur l'évolution des cours des matières, la conjoncture et les coûts des facteurs de production
  • Vous êtes acheteur ou vendeur de produits indexés sur les prix des matières premières
  • Vous êtes émetteur de déchets valorisables

Suivez en temps réel nos 1000 indices - coût des facteurs de production, prix des métaux, des plastiques, des matières recyclées... - et paramétrez vos alertes personnalisées sur Indices&Cotations.

 

LES DOSSIERS MATIERES

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte