Rio Tinto Alcan : naissance du nouveau numéro un de l'aluminium

Le géant minier anglo-australien finalise le rachat du leader canadien d'aluminium.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Rio Tinto Alcan : naissance du nouveau numéro un de l'aluminium
En obtenant 85% des actions d'Alcan, Rio Tinto est désormais certain de la réussite de son opération. « Nous avons travaillé en vue de la conclusion de notre offre visant Alcan et nous avons maintenant franchi l'étape finale, plus de deux tiers des actionnaires d'Alcan ayant déposé leurs actions en réponse à l'offre », se réjouissait le 23 octobre Paul Skinner, président du conseil de Rio Tinto.

L'offre publique d'achat sur Alcan, recommandée par le conseil d'administration de l'aluminier et les actionnaires du mineur, avait été lancée par Rio Tinto le 12 juillet 2007. Elle avait obtenu les approbations des autorités et des gouvernements compétents dans les différents pays concernés. L'offre visant au rachat de la totalité des actions ordinaires émises et en circulation d'Alcan moyennant 101 dollars par action ordinaire, soit 38,1 milliards de dollars, dans le cadre d'une opération entièrement au comptant, était formulée par Rio Tinto Canada Holding Inc, filiale en propriété exclusive indirecte de Rio Tinto, précise Rio Tinto dans un communiqué.

Réorganisation géographique

Dans la foulée de l'intégration d'Alcan, trois membre de la direction du canadien ont été intégrés au conseil d'administration de Rio Tinto. Yves Fortier, actuellement président du conseil d'Alcan, et Paul Tellier, administrateur non membre de la direction d'Alcan, deviendront administrateurs non membres de la direction de Rio Tinto. Dick Evans, l'actuel directeur général d'Alcan, deviendra administrateur membre de la direction de Rio Tinto et directeur général de Rio Tinto Alcan, le groupe aluminium issu du regroupement, et il relèvera directement du directeur général de Rio Tinto, Tom Albanese.


« Nous sommes enchantés par la perspective de regrouper l'excellent actif d'Alcan avec nos propres activités dans le secteur de l'aluminium pour ainsi créer le plus grand producteur mondial d'aluminium qui s'appellera Rio Tinto Alcan. L'avenir du marché de l'aluminium demeure prometteur et les perspectives de Rio Tinto Alcan sont excellentes. Rio Tinto Alcan sera une solide plate-forme d'exploitation permettant d'explorer de nouvelles occasions de croissance dans le secteur de l'aluminium », soulignait Tom Albanese, directeur général de Rio Tinto.

graphique
Le classement des 10 premiers producteurs
Cliquez pour zoomer


« Je suis personnellement ravi de la perspective de faire partie du nouveau leader du secteur de l'aluminium à l'échelle mondiale, Rio Tinto Alcan. Compte tenu de sa situation avantageuse sur le plan des coûts, de son solide portefeuille technologique, de ses actifs complémentaires d'affinage et d'électrolyse et de son éventail de projets de croissance très intéressant, la mission de Rio Tinto Alcan consiste à offrir le maximum de valeur durable aux actionnaires de Rio Tinto et à remplir nos engagements réciproques envers toutes les parties intéressées », a souligné Dick Evans, le directeur général de Rio Tinto Alcan.

Rio Tinto s'est engagé à développer la présence de Rio Tinto Alcan au Canada, en particulier dans les provinces de Québec et de la Colombie- Britannique. Le siège social du groupe aluminium combiné sera situé à Montréal alors que celui de la division recherche et développement sur les technologies d'électrolyse sera également dans la Belle Province. La direction du secteur bauxite et alumine combiné ainsi que les activités de recherche et développement connexes seront situés à Brisbane. Rio Tinto a récemment lancé un important programme de développement de ses capacités comprenant l'agrandissement de sa raffinerie d'alumine de Yarwun et l'expansion continue de ses capacités d'extraction de bauxite à Weipa.

Très présent en France depuis le rachat de Pechiney par Alcan, le nouveau groupe reconnaît la longue tradition de la France en matière d'expertise et de recherche et de développement dans la technologie de l'aluminium, particulièrement en ce qui a trait à la technologie de cuves, et il entend miser sur le caractère innovateur de la France dans ce domaine, a-t-il insisté dans son communiqué. Rio Tinto se plaît à rappeler qu'il exerce des activités dans l'Hexagone depuis son rachat en 1988 des Talc de Luzenac.

Le nouveau groupe aluminier va ravir la première place du secteur au russe United Company Rusal, qui s'y était hissé cette année en rachetant son compatriote Sual et les actifs alumine de Glencore. Avec une production de 4,3 millions de tonnes (Mt) d'aluminium et de 30 Mt de bauxite il est le premier sur ces deux segments. N'occupant que la quatrième place dans l'alumine, 8,7 Mt, il compte monter à la première grâce au développement des sites de Gove et Yarwun.

Daniel Krajka




Partager

NEWSLETTER Matières Premières
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS