Quotidien des Usines

Rio Tinto Alcan développe ses technologies AP

, ,

Publié le

Le groupe aluminier poursuit le développement de ses technologies d'électrolyse sur son site savoyard de Saint-Jean-de-Maurienne.

Rio Tinto Alcan a entrepris le développement de la prochaine génération de ses technologies AP, appelées AP-Xe. Une technologie permettant une réduction de la consommation d'énergie pouvant atteindre 20%, ainsi qu'une diminution de l'empreinte environnementale et du coût économique global.

Des cuves utilisant une cathode drainée font l'objet de tests à l'échelle industrielle et l'étape suivante sera le démarrage graduel d'une section d'essai constituée de dix cuves d'électrolyse AP30 à l'usine Rio Tinto Alcan de Saint-Jean-de-Maurienne (Savoie). Si ces tests réussissent, la nouvelle technologie pourrait être mise en exploitation d'ici à cinq ans, a déclaré l'aluminier dans un communiqué. « La technologie AP-Xe nous permet d'envisager de nouvelles phases d'expansion, de la construction de nouvelles usines à l'agrandissement d'établissements existants », a souligné Jacynthe Côté, responsable de la branche métal primaire du groupe.

« Notre objectif avec la technologie de l'aluminium AP-Xe, a indiqué Don Macmillan, autre responsable de la division métal primaire, est de diminuer nos émissions et ultérieurement viser à les éliminer complètement, tout en réduisant considérablement notre consommation d'énergie. Non seulement l'entrée en production de l'usine pilote AP50 est prévue au Québec en 2010, mais nous voyons déjà plus loin avec la construction des premiers prototypes de cuves AP-Xe au laboratoire de recherche à Saint-Jean-de-Maurienne, où la phase initiale des travaux est déjà commencée ».

Le développement de la technologie AP-Xe témoigne clairement de l'intention de Rio Tinto Alcan de conserver son leadership en matière de technologies de l'aluminium. Avec environ 7 500 cuves d'électrolyse AP dans le monde, ce qui représente une capacité de production installée d'environ 6 millions de tonnes, la technologie AP est un chef de file sur le marché international, soulignait Rio dans un communiqué.

En poursuivant le développement d'une technologie initiée par Pechiney, le groupe confirme le rôle dévolu à son centre de recherche de Saint-Jean-de-Maurienne, l'un des trois dont il dispose dans le monde.

Daniel Krajka

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte