RIM serait prêt à satisfaire les exigences indiennes

NEW DELHI (Reuters) - Research In Motion (RIM) va donner aux autorités indiennes un accès partiel à ses services de messagerie à compter du 1er septembre, a rapporté lundi une source gouvernementale.

Partager

Le fabricant canadien du Blackberry va par ailleurs mener des discussions avec les pouvoirs publics indiens cette semaine concernant l'accès à la messagerie d'entreprise.

Le gouvernement indien a donné jusqu'au 31 août au groupe canadien pour trouver une solution lui permettant d'avoir accès aux courriers électroniques et aux messages instantanés envoyés avec ces smartphones.

"Ils ont assuré l'accès partiel à leurs services de messagerie à compter du 1er septembre et accepté de fournir un accès total d'ici la fin de l'année", a déclaré une source gouvernementale haut-placée, qui a requis l'anonymat.

New Delhi menace d'interdire les services du Blackberry s'il n'obtient pas le moyen de rendre lisible les données cryptées de son réseau, évoquant des impératifs de sécurité nationale.

Bappa Majumdar, Gwénaelle Barzic pour le service français, édité par Nicolas Delame

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS