RIM a versé 50 millions d'euros à Nokia pour solder leur contentieux

Selon le Financial Times, le fabricant canadien de téléphones portables RIM a accepté de verser 50 millions de dollars à son concurrent finlandais Nokia pour mettre fin à un contentieux sur des brevets. Les deux groupes avaient conclu un accord commercial fin décembre sans en révéler les termes financiers.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

RIM a versé 50 millions d'euros à Nokia pour solder leur contentieux

Au moment de mettre fin à leur contentieux portant sur des brevets de la technologie wi-fi le 21 décembre 2012, Nokia et Research in Motion (RIM) avaient indiqué que les modalités de l'accord restaient confidentielles. Il comportait notamment un paiement exceptionnel, dont Nokia avait uniquement précisé qu'il serait comptabilisé au quatrième trimestre, ainsi que des redevances.

Redevances de 2 à 5 dollars par appareil

Selon le Financial Times de ce jeudi 3 janvier, le fabricant canadien du Blackberry aurait versé 50 millions d'euros à son concurrent finlandais. D'après les analystes cités par le journal, RIM devra également verser une redevance de 2 à 5 dollars par appareil utilisant la technologie Nokia vendu.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

L'accord "comprend un montant forfaitaire de 50 millions d'euros, payable en une fois, qui a été enregistré dans l'état consolidé de la société d'exploitation au troisième trimestre", a précisé un document de RIM transmis à l'Autorité américaine des marchés financiers, la SEC (Securities and Exchange Commission).

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS