Richemont double son dividende après des résultats annuels supérieurs aux attentes

ZURICH (Reuters) - Le groupe suisse de luxe Richemont, propriétaire entre autres de Cartier et Van Cleef & Arpels, a proposé vendredi de doubler son dividende après une hausse de plus d'un tiers de son bénéfice net annuel, gonflé par la bonne performance de ses marques de joaillerie.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Richemont double son dividende après des résultats annuels supérieurs aux attentes
Le groupe suisse de luxe Richemont a proposé vendredi de doubler son dividende après une hausse de plus d'un tiers de son bénéfice net annuel, gonflé par la bonne performance de ses marques de joaillerie. /Photo d'archives/REUTERS/Regis Duvignau

L'action prenait plus de 5% dans les premiers échanges en Bourse de Zurich.

Richemont a vu ses ventes de montres se redresser récemment après la crise provoquée par le coronavirus, le groupe profitant davantage de la reprise que son concurrent Swatch Group en raison de son exposition plus importante au segment à forte croissance du haut de gamme.

Richemont n'a pas fourni de perspectives pour l'exercice en cours mais son président et actionnaire de contrôle Johann Rupert a averti dans un communiqué que "la volatilité et la faible visibilité sont susceptibles de prévaloir jusqu'à une immunité collective" contre le COVID-19.

Le bénéfice net du groupe genevois a augmenté de 38% à 1,289 milliard d'euros au cours de l'exercice clos le 31 mars, dépassant le consensus à 821 millions d'euros selon les données de Refinitiv.

Le chiffre d'affaires, en baisse de 5% à taux de change constants à 13,14 milliards d'euros, a lui aussi été supérieur aux attentes (13,02 milliards), grâce à une forte reprise au dernier trimestre.

Luca Solca, analyste chez Bernstein, a déclaré que les résultats étaient "largement supérieurs au consensus, grâce à la performance exceptionnelle des maisons de joaillerie" Cartier et Van Cleef & Arpels.

Les grands noms du luxe tels LVMH et Kering ont fait état d'un rebond des ventes au cours des trois premiers mois de 2021, ce qui équivaut au dernier trimestre de Richemont, l'assouplissement des restrictions liées au COVID-19 ayant stimulé les ventes en Chine et aux Etats-Unis.

(Silke Koltrowitz, version française Federica Mileo, édité par Bertrand Boucey)

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS