Quotidien des Usines

Rhodia développe des additifs catalytiques à La Rochelle

,

Publié le

Investissement

L'usine Rhodia Electronics & Catalysis de La Rochelle (Charente-Maritime) a mis au point un additif, Eolys, qui, couplé à un filtre à particules, retient plus de 99 % des suise émises par les moteurs diesel. L'additif catalytique à base de terres rares permet au filtre de s'autorégénérer par combustion rapide et complète des suies. Le dispositif équipe déjà 500 000 véhicules neufs diesel produits en série par PSA et Ford.

Rhodia attaque aujourd'hui un nouveau marché, celui du « retrofit ». Autrement dit celui des moteurs diesel déjà installés sur des véhicules et notamment des flottes de bus. Quatre bus de la société rochelaise des transports testent ainsi depuis quelques semaines ce dispositif, installé par la société Airmeex et suivi par l'Institut Français du Pétrole.

Les premiers résultats sont très encourageants. La demande se développant, Rhodia investit 2 millions d'euros sur La Rochelle pour augmenter la production et le stockage de la nouvelle gamme d'Eolys. Mais aussi pour traiter les effluents spécifiques avant de les brûler. L'ensemble devrait être opérationnel au printemps 2004.

Thierry THOMAS

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte