Transports

RFF : l’Etat colmate les brèches en attendant la réforme

Publié le

La réforme du système ferroviaire devrait intervenir au deuxième trimestre 2013. En attendant, l’Etat joue la montre en nommant à la tête de Réseau Ferré de France un patron "par intérim" et en épongeant son imposante dette.

RFF : l’Etat colmate les brèches en attendant la réforme © ecstaticist - Flickr - C.C.

RFF se retrouve dans le rouge. Le gestionnaire public d’infrastructure ferroviaire a annoncé ses résultats pour le premier semestre 2012 ce 17 septembre : 29,6 milliards d’euros d’endettement et 19 millions d'euros de perte nette sur la période.

En amont, le gouvernement avait annoncé ce matin le renouvellement d’Hubert du Mesnil à la tête du Réseau ferré de France. Un président "par intérim", comme l’a confirmé le ministre des Transports Frédéric Cuvilier.

Le temps pour lui de préparer la restructuration de RFF, jugée nécessaire dans un contexte de tension avec la SNCF et de libéralisation du marché des TER à l’horizon 2015. La réforme du système ferroviaire, longtemps exigée mais souvent repoussée, devrait intervenir courant 2013.

"Le gouvernement n'a pas encore donné ses orientations sur la future réforme du rail, c'est pourquoi il a choisi le statu quo à la tête de RFF. Il va attendre de connaître la position de Bruxelles pour proposer un système conforme aux normes européennes", a expliqué à l'AFP une source proche du dossier.

"C'est en fonction de la trajectoire qu'il aura finalement adoptée qu'il décidera des personnes qui dirigeront RFF et la SNCF pour mener à bien la réforme", poursuite ce proche du dossier.

Malgré son important endettement, RFF a annoncé avoir enregistré un chiffre d'affaires en hausse de 11%, à 2,78 milliards d'euros contre 2,47 milliards un an plus tôt, a précisé l'entreprise dans un communiqué.

Les principales ressources financières de RFF, les recettes commerciales sont également en hausse avec + 13% à 2,61 milliards d'euros, contre 2,3 milliards au premier semestre 2011. L'entreprise a expliqué Une augmentation due à "la requalification en chiffre d'affaires des subventions versées par l'Etat au titre des trains d'équilibre du territoire", explique RFF.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte