Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Revirement de Technicolor dans les brevets

,

Publié le

Revirement de Technicolor dans les brevets
Ridha Loukil

Depuis la fin 2017, Technicolor négocie la vente de son activité de licences de brevets, jadis la plus profitable du groupe. Un accord devrait être annoncé bientôt, promet son directeur général, Frédéric Rose. Le groupe français, qui emploie 17 000 personnes dans le monde, faisait jusqu’ici de la valorisation de ses brevets un axe stratégique. Cette activité à forte marge lui permettait d’amortir le choc lors de difficultés dans ses deux activités industrielles, celle des décodeurs et box internet et celle des services pour l’industrie du cinéma. Avec 490 millions d’euros de revenu et un Ebitda de 396 millions d’euros en 2015, elle a rapporté 70 % des bénéfices du groupe pour seulement 13,3 % du chiffre d’affaires total. Alors pourquoi s’en délester ? C’est qu’elle ne joue plus son rôle de vache à lait. Ses revenus se sont effondrés à 285 millions d’euros en 2016, puis à 131 millions d’euros en 2017. En cause, la tombée dans le domaine public des brevets de compression d’image Mpeg-2 et de codage audio MP3. Une dégradation qui contraint le groupe à envisager la cession. « Nous voulons simplifier notre modèle, clarifier notre positionnement, améliorer notre lisibilité et allouer toutes nos ressources à nos activités industrielles », justifie Frédéric Rose. Une décision saluée par les investisseurs. Elle n’en constitue pas moins un nouvel épisode des errements stratégiques du groupe. Depuis la vente de la télévision en 2003 au chinois TCL et des matériels audio et vidéo et des accessoires en 2006 au suisse Oristano, l’histoire de l’ex-Thomson est faite d’acquisitions infructueuses et de cessions d’activités considérées auparavant comme stratégiques. La correction du périmètre d’activité est permanente. Et rien ne dit que le groupe s’arrêtera là. 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus