Revêtements : Ecoat annonce la fin des alkydes biosourcés chers

Spécialisée dans le développement de polymères durables pour le secteur des peintures et revêtements, la société française Ecoat annonce le lancement d’une nouvelle référence. Baptisée Secoia 4400, il s’agit d’une résine alkyde à 97% biosourcée qui a la faculté de présenter des propriétés supérieures aux alkydes pétrosourcées à un coût compétitif, tout en apportant un gain écologique.

Préconisée pour les peintures mates, cette référence permet en effet de s’affranchir de l’usage de siccatif et d’abaisser l’utilisation d’épaississant. « C’est la fin des alkydes chers » a expliqué Olivier Choulet, président d’Ecoat, à l’occasion d’une matinée technique de l’association AFTPVA Ile-de-France. « Avec un prix de vente équivalent aux alkydes petrosourcées, et en mettant moins d’épaississant et pas de siccatif, on se rapproche du coût de formulation des résines acryliques, tout en ayant la qualité superieure des alkydes » estime le dirigeant.

Des alkydes qui ne jaunissent plus

Quant au principal reproche fait aux alkydes biosourcés, à savoir leur couleur jaune, le dirigeant assure que, grâce aux travaux réalisés par ses équipes de recherche, le sujet n’est plus d’actualité. « Nous avons joué sur les matière premières. Sur trois mois, la couleur se situe entre celle des acryliques et des alkydes pétrosourcés » résume Olivier Choulet dont la société emploie une vingtaine de personnes dont 14 PhD. Il ajoute que les produits d’Ecoat contiennent des taux très faibles de COV. Ceci est dû au procédé de fabrication des résines qui passent par une température de 270°C sous vide.

Une deuxième ligne de production à Roussillon en 2016

La société Ecoat avait fait parler d’elle en août 2014, à l’occasion de son installation sur le site chimique de Roussillon en Isère. Alors qu’elle produit actuellement 2000 à 3000 tonnes/an de résines, la société grassoise est déjà dans les starting-blocks pour l’installation d’une deuxième ligne de production qui lui permettrait d’ajouter 8000 t/an de capacités sur 2016. Lors de son installation à Roussillon, Ecoat s’était fixé comme objectif de produire 30 000 t/an de produits, principalement des résines et des émulsions pour les marchés des peintures, des colles, des encres, du papier ou encore du textile, à l’horizon 2018.

Sujets associés

NEWSLETTER Bioéconomie

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le Mans, capitale du son

Le Mans, capitale du son

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Olivier James nous emmène au Mans pour nous faire découvrir un écosystème surprenant : celui de l'acoustique. En quelques années, la...

Écouter cet épisode

Le design dans le monde d'après

Le design dans le monde d'après

L'ancien secrétaire d'Etat socialiste, Thierry Mandon, est président de la Cité du Design de Saint-Etienne. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il présente la Biennale...

Écouter cet épisode

Viande in vitro, végétal... Frédéric Wallet dresse le menu de demain

Viande in vitro, végétal... Frédéric Wallet dresse le menu de demain

Dans ce nouvel épisode de « Demain dans nos assiettes », notre journaliste reçoit Frédéric Wallet. Chercheur à l'Inrae, il est l'auteur de Manger Demain, paru aux...

Écouter cet épisode

La fin du charbon en Moselle

La fin du charbon en Moselle

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Cécile Maillard nous emmène à Saint Avold, en Moselle, dans l'enceinte de l'une des trois dernières centrales à charbon de...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

VILLE DE CALLAC

Technicien des Services Techniques H/F

VILLE DE CALLAC - 31/03/2022 - CDD - CALLAC DE BRETAGNE

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

66 - SA HLM HABITAT PERPIGNAN MEDITERRANEE

Traitement des enquêtes ressources auprès des locataires pour les exercices 2022 à 2025

DATE DE REPONSE 15/06/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS