Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Retraites : entre hausse de la CSG ou des cotisations, rien n'est "encore décidé"

,

Publié le

Vidéo Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a assuré dimanche 25 août que rien n'était "encore décidé" quant à une éventuelle hausse de la CSG ou des cotisations pour financer les retraites, à la veille d'ultimes rencontres avec les partenaires sociaux.

Retraites : entre hausse de la CSG ou des cotisations, rien n'est encore décidé © jmayrault - Flickr - C.C.

"Rien n'est encore décidé" et "je veux écouter demain les partenaires sociaux", a affirmé dimanche 25 août le Premier ministre Jean-Marc AYrault , interrogé au JT de France 2 sur une éventuelle hausse de la CSG dans le cadre de la réforme des retraites.

Les partenaires sociaux "sont partagés sur cette question et je les comprends", a-t-il ajouté, alors que la CFDT a dit préfèrer une augmentation des cotisations salariales et patronales.

"Ce qu'il veulent, c'est sûrement aussi un équilibre, que tout le monde participe au financement des retraites, c'est-à-dire les actifs, du public comme du privé, les retraités mais aussi les entreprises. Tout ça en veillant au pouvoir d'achat et à la compétitivité des entreprises", a poursuivi le chef du gouvernement.

"J'arbitrerai après les discussions avec les partenaires sociaux et avec le président de la République et les ministres concernés dans les prochains jours, mais nous prendrons nos responsabilités", a-t-il déclaré.

Pas de relèvement de l'âge légal de départ à la retraite

Le Premier ministre a par ailleurs confirmé qu'il n'était "pas question" de relever l'âge légal de départ à la retraite, fixé à 62 ans, dans le cadre de la réforme des retraites en préparation.  Cela reviendrait selon lui à "pénaliser toute une génération, tous ceux qui ont prévu d'aller à la retraite dans les années qui viennent se sentiraient trahis".

En ce début de semaine, le Premier ministre doit rencontrer huit syndicats et trois organisations patronales, avant d'affiner les contours de son projet de loi, qui sera présenté le 18 septembre en Conseil des ministres.

 

 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle