Retraites : conflit entre France Telecom et la Commission européenne

Bruxelles approuve mardi le système de retraites des fonctionnaires de France Telecom, mais sous conditions. Le groupe français refuse ces exigences et prépare un recours.

Partager
Retraites : conflit entre France Telecom et la Commission européenne

Cette affaire a commencé en mai 2008. Suite à une plainte, la Commission européenne ouvre une enquête sur le système de retraites des fonctionnaires de France Télécom. Le but était alors de chercher une éventuelle distorsion de concurrence induite par ce sytème spécifique.

Les résultats de cette enquête ont été publiés mardi 20 décembre. La Commission a conclu que "le schéma de financement des pensions de retraite des fonctionnaires de France Telecom est compatible avec les règles européennes en matière d'aide d'Etat".

Le système est donc validé. Mais avec certaines conditions. La société devra, à partir du 31 juillet 2012, calquer son niveau de cotisations sur celui de ses concurrents en France. Il faudra notamment intégrer des provisions pour certains risques, comme une garantie sur le paiement des salaires en cas de faillite.

France Telecom proteste

Le groupe français a aussitôt dénoncé cette décision. "La Commission vient de décider que France Telecom doit assurer et financer le risque de perte d'emploi et de chômage des fonctionnaires qui lui restent rattachés alors que c'est un risque auquel ils ne sont pas soumis." La société "prépare d'ores et déjà le recours qu'elle entend former contre cette décision".

En 1997, lors de l'ouverture du secteur à la concurrence, le paiement des retraites des fonctionnaires de France Telecom a été transféré à l'Etat français. L'entreprise a donc "bénéficié d'un avantage économique qui constitue une aide d'Etat", soit potentiellement un avantage concurrentiel, selon Bruxelles.

Mais la Commission estime que "cet arrangement financier était justifié, car il compensait des dépenses que France Télécom avait prises à sa charge lorsqu'il était en situation de monopole, et du fait qu'il s'agissait d'un service public avant 1990". Le cadre général n'étant plus un problème, il reste à s'entendre sur les modalités.

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Ingénieur Sûreté de Fonctionnement - Assurance qualité Logiciel (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 26/07/2022 - CDI - La Défense

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS