Retrait du marché européen des semences de blé et orge de Monsanto

Partager

Monsanto, le géant américain de l'agroalimentaire se retire de ses activités de semences de blé et orge en Europe et les met en vente. La société conteste que cette décision fasse suite au moratoire de l'union européenne sur les cultures transgéniques à des fins commerciales. Elle indique que la croissance qu'elle espérait sur la semence de blés hybrides n'est pas au rendez-vous. Cependant, ce jeudi, un rapport officiel émanant du gouvernement britannique a conclu après expérimentation que certaines cultures transgéniques (maïs, colza et betterave à sucre) étaient plus mauvaises pour l'environnement que les cultures traditionnelles.

De fait, Monsanto garde son activité de semences maïs et oléagineux et de protection des plantes mais ferme son quartier général de céréales de Cambridge et des stations de reproduction chargées d'adapter les variétés aux conditions locales en Allemagne et en République Tchèque. Il compte aussi transférer une partie de ses bureaux européens basés à Bruxelles pour la zone Europe-Afrique vers Lyon et Anvers.
La société s'apprête à économiser 108 millions de dollars et à licencier un employé sur onze dans le monde.

Anna Zagroun

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS