Retour d’expérience américain sur la taxe des panneaux photovoltaïque chinois

Les taxes anti-dumping contre les panneaux solaires chinois mises en place aux Etats-Unis depuis novembre 2012 ont fait chuter les importations sans toutefois monter un barrage infranchissable. Découvrez les astuces de la Chine et les failles du dispositif américain.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Retour d’expérience américain sur la taxe des panneaux photovoltaïque chinois

Les taxes douanières mises en place par l’Europe seront-elles efficaces pour faire barrage aux produits solaires chinois ? Alors que les partisans (les fabricants de panneaux) et les opposants (le reste de la filière solaire) de cette mesure se déchirent sur ses effets, le cas américain apporte des premiers éléments de réponse. Les Etats-Unis sont en effet déjà passés par là : le pays impose depuis novembre 2012 des mesures antidumping sur certains produits solaires chinois comprises entre 24 et 250%.

Si les importations de cellules et modules chinois ont chuté drastiquement - de 50,5 millions de dollars en novembre 2012, elles étaient passées à 20,7 millions de dollars en décembre 2012 selon les chiffres du département américain des importations de marchandises -, le dispositif a profité à d’autres produits solaires asiatiques à bas coûts. A l’image notamment des produits malaisiens. Les fabricants chinois de panneaux solaires semblent aussi avoir contourné les barrières douanières en passant par des intermédiaires basés à Taiwan, non soumis aux taxes.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Par ailleurs, les modules chinois peuvent continuer à être importés aux Etats-Unis sans être soumis au dispositif de taxes. En effet, les droits de douanes aux Etats-Unis portent uniquement sur les cellules d’origine chinoise, contrairement à l’Europe qui a choisi de taxer, cellules, wafers et modules. La Chine peut ainsi acheter des cellules hors de Chine (notamment dans le Sud Est-asiatique), les assembler sur son sol et éviter les droits de douanes imposés par les Etats-Unis. A l’arrivée, une chute des importations de modules à base de cellules chinoises mais pas de modules chinois à cellules étrangères…

Camille Chandès

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS